BFM Business

Emploi des jeunes: le gouvernement choisit une prime plutôt qu'une exonération de charges

Selon les syndicats, les entreprises qui choisiront d'embaucher un jeune recevront une prime de 4000 euros par an. Cela concernera les jeunes de moins de 25 ans pour des salaires jusqu'à 2 SMIC.

Le gouvernement a fini par trancher... Selon les syndicats, c'est finalement une prime et non une exonération de charge qui sera accordée aux entreprises pour favoriser l'embauche des jeunes.

C'était l'option réclamée par les partenaires sociaux pour éviter qu'une baisse de charges ne viennent, une fois encore, amputer les comptes de la sécurité sociale. Comme prévu, cette prime s'élèvera donc à 4000 euros par an et sera versée par tranche de 1000 euros chaque trimestre.

Jusqu'à 2 SMIC

Seuls les jeunes de moins de 25 ans seront concernés et cela vaudra pour les CDI, comme pour les CDD de 3 mois minimum. Enfin, comme le réclamait le patronat, l'exécutif est prêt à relever le plafond afin que cette prime bénéficie aussi aux jeunes, plus qualifiés, qui échappaient déjà aux aides à l'apprentissage. La prime devrait finalement concernée les salaires jusqu'à 2 SMIC et non plus 1.6 SMIC comme cela avait été annoncé dans un premier temps. Au total, le gouvernement met ainsi sur la table 1.2 milliards d'euros.

Le gouvernement a fait de l'emploi des jeunes une de ses priorités pour la relance. Avant le remaniement, l'exécutif avait déjà présenté un plan de soutien à l'apprentissage pour éviter une rentrée bouchée pour des centaines de milliers de jeunes.

Caroline Morisseau avec Thomas Leroy