BFM Business

EADS change de direction : retour sur le profil de Louis Gallois

BFM Business
Ce jeudi, lors de l’Assemblée générale du groupe EADS qui se tient à Amsterdam, Louis Gallois, président exécutif du consortium européen, va passer le relais à son successeur, l’Allemand Tom Enders.

En 2006, Louis Gallois prend la tête d’EADS. A cette époque, les actionnaires français et allemands se livrent une guerre sans merci sur l’A380. Mais, grâce à Louis Gallois, les rapports deviennent cordiaux. 

Ce patron de gauche qui est à l’origine de la pacification entre les deux pays laisse aussi aujourd’hui une entreprise florissante.

Un carnet de commande de 540 milliards d’euros ce qui correspond à près de huit années de production et du cash à hauteur de près de 11 milliards d’euros.

Dès le départ, ce patron d’entreprises publiques qui avait auusi dirigé la Snecma, l’Aérospatiale, et la SNCF, s’est battu pour imposer les programmes d’EADS.

Louis Gallois a ainsi remis sur pied le très gros porteur l’A380 et l’avion de transport de troupes militaires l’A400.

Aussi, persuadé que l’entreprise devait poursuivre ses innovations pour s’imposer, il lance l’A350 et l’A320 Néo.

Pour éviter que les compagnies aériennes annulent leurs commandes au moment de la crise de 2008, le patron d’EADS participe à la mise en place de nouveaux modes de financement, plus souples.

Louis Gallois quitte donc, comme il le décrit lui-même, un groupe qui est le seul exemple d’intégration industrielle européenne.

Celui qui a dirigé les cabinets successifs de Jean-Pierre Chevènement n’a que deux regrets. Le premier étant de ne pas avoir pu acheter Thales et l’autre de ne pas avoir finalement gagner le contrat des ravitailleurs américains.

A 68 ans, "Loulou" comme le surnommaient les salariés de la SNCF va succéder à Denis Ranque au sein du conseil d'administration du Fonds stratégique d'investissement (FSI). Tout en continuant à présider son laboratoire d’idées 'La Fabrique de l'industrie.

L’Allemand Tom Enders occupera ses fonctions actuelles.