BFM Business

Des start-up ouvrent leurs portes

Les journées du patrimoine des start-up

Les journées du patrimoine des start-up - -

Profitant des journées du patrimoine, plus de 30 start-up veulent montrer au public les innovateurs de demain.

"Le patrimoine de la France, c’est aussi sa jeunesse et son dynamisme". Marc-Arthur Gauthey, co-fondateur de Cup ot teach, Antoine van den Broek, co-fondateur de Mutinerie et Antonin Léonard, fondateur de OuiShare posent les bases.

Alors que les 15 et 16 septembre, des millions de Français sont attendus aux journées européenne du patrimoine afin de découvrir les richesses passées de la France (chefs d’œuvre de l’architecture civile ou religieuse, témoins des activités industrielles ou agricoles, parcs et jardins, sites archéologiques, objets mobiliers, patrimoine littéraire, fluvial ou militaire…), ces trois créateurs de start-up ont décidé de mettre l’avenir à l’honneur.

Les journées du patrimoine des start-up ont pour but "d’ouvrir les portes des petites pépites de notre économie, de faire découvrir des lieux, des ambiances, des équipes, de mettre le projecteur sur les start-up de demain, de montrer que derrière un site internet, il y a de nombreuses personnes qui travaillent, d’informer le grand public sur la réalité des entrepreneurs, de susciter des vocations".

Concrètement, plus de 30 start-up ouvrent leur part pendant deux jours, font visiter et proposent des ateliers gratuits aux visiteurs.

Diane Lacaze