BFM Business

Créer une entreprise à la Cité des 4000, un pari plus gagnant qu'ailleurs 

Malgré les difficultés rencontrées, les entreprises nées dans les zones urbaines "sensibles" offrent un taux de rentabilité plus élevé et un taux d'échec inférieur à la moyenne nationale. Exemple avec cette pépinière de La Courneuve.

Nichée au pied des tours de la cité des 4000, à La Courneuve (Seine-saint-Denis) une pépinière accueille une vingtaine d'entreprises depuis 2005.

Flaneurz, l'une d'entre elles, fabrique des patins à roulettes qui se fixent sur les sneakers de Nike ou Adidas. Son fondateur, Florent Gravier, a grandi dans ce quartier dit difficile. Il n'a aucune envie d'en partir.

"Il y a des avantages fiscaux à être ici, comme sur la taxe foncière des entreprises, l'impôt sur les bénéfices", explique-t-il à BFM Business. La pépinière est en effet implantée dans une zone franche urbaine (ZFU) qui prévoit également une exonération de la taxe professionnelle, des charges sociales patronales sous certaines conditions. 

Ali Celik qui dirige cette pépinière, affirme que les entrepreneurs des cités sont des entrepreneurs comme les autres, ou presque. "Ils ont quand même un accès aux investisseurs et aux banquiers qui est un peu plus compliqué que pour les autres parce que leur lieu d'implantation peut être un frein au développement de l'entreprise (....). Donc travaillons régulièrement avec eux, mais ce n'est pas toujours évident", explique Ali Celik.

90% des entreprises franchissent le cap des 3 ans

Certains business angels ont flairé le potentiel des PME issues des quartiers. Gilles Cahen-Salvador et Mathieu Cornieti ont créé un fonds qui leur est dédié, Impact Partenaires.

"On a aujourd'hui en anticipation pour les PME issues des quartiers, des taux de croissance du chiffre d'affaires de 3,9% pour cette année et de 4,9% pour l'année prochaine. Meilleure croissance dans ces territoires fragiles, meilleure rentabilité, meilleure situation financière. Quand vous commencez avec moins et que vous réussissez, c'est que vous êtes meilleur", assène Mathieu Cornieti.

A la pépinière de La Courneuve, 90% des entreprises franchissent le cap des trois années d'existence, contre une sur deux en moyenne dans le reste du département.

Alexandra Paget édité par C.C.