BFM Business

Coup dur pour les chantiers navals STX

STX Europe envisageait déjà une année 2012 tendue avant l'annulation de la commande de deux navires

STX Europe envisageait déjà une année 2012 tendue avant l'annulation de la commande de deux navires - -

Les anciens chantiers de l'Atlantique ont annoncé ce jeudi 5 avril la perte d'une commande de deux navires de croisière. Une difficulté de plus pour l’entreprise qui appréhendait déjà l’avenir.

La nouvelle tombe très mal. STX, dernier grand chantier naval encore en activité sur le sol français vient de perdre un contrat passé en décembre dernier par Viking River Cruise, un armateur norvégien. Il portait sur deux navires de croisière de luxe. Longs de 230 mètres, ils auraient dû être livrés en 2014 et en 2015. Mais la commande aurait été raflée, entre temps, par un chantier naval italien. Ce dernier aurait fait une offre plus alléchante à l'armateur...

Après une année 2011 sans commande, 2012 s’annonce donc difficile. La mauvaise nouvelle n'était pas encore tombée que le groupe STX avait déjà annoncé des mesures de chômage partiel pour les mois à venir. C'était il y a quelques jours, fin mars. Le groupe comptait alors sur un retour à la normale en 2013. Mais la perte de ces deux commandes éloigne, sans doute, la perspective d'un rétablissement à Saint-Nazaire.

Des commandes pour survivre

Privé de ces deux commandes, STX voit ses perspectives s'assombrir en particulier à moyen terme. Cinq navires sont actuellement sur les carnets de commandes, mais la plupart seront livrés cette année ou l'année prochaine. Le groupe a désormais un besoin vital de nouvelles commandes pour assurer son avenir.

Simon Tenenbaum