BFM Business

Comment bien décrocher de son travail en vacances

Un dernier petit effort avant de se détendre sur la plage: préparer son absence du bureau.

Un dernier petit effort avant de se détendre sur la plage: préparer son absence du bureau. - -

Vous entamez peut-être vos congés ce week-end ? Quelques conseils pour bien préparer son absence au bureau et profiter sereinement de vos vacances.

Après des mois d’attente, vous êtes enfin en congés ! Mais, tout comme vous avez pris soin d’organiser vos vacances, il faut préparer son absence au bureau pour pouvoir pleinement décrocher.

Cela parait évident, mais pourtant selon le site de recrutement Monster, les Français seraient plus accros au travail que leurs voisins européens. Un quart des Français travailleraient pendant leurs vacances, contre seulement 10% pour l'ensemble de l'UE.

"Le but des vacances c’est de se vider l’esprit, d’oublier les soucis et les tracas. Il est important de ce fait de bien préparer son départ, en s’assurant que l’on ait des back-up", explique Fabrice Coudray, directeur au sein du cabinet de recrutement Robert Half.

Penser au message d'absence de bureau

Concrètement, il faut s’assurer que les gens qui tentent de vous contacter par téléphone ne tombent pas sur une boite vocale saturée sur laquelle on ne peut pas laisser de message.

Autre précaution : s’occuper de sa messagerie électronique. "Il faut préparer un message d’absence de bureau cohérent, avec les coordonnées d’une personne à contacter, en fonction de l’urgence de la demande", conseille Fabrice Coudray. Ces dernières auront été informées des dossiers en cours.

Pourtant, les esprits anxieux pourront jeter un œil à leurs courriers électroniques

"Deux à trois fois par semaine, en fin de journée ou bien le matin en fonction de ses habitudes si on a besoin de se rassurer pour bien vivre ses vacances, et ne pas se demander quelle catastrophe nous attend à la rentrée", détaille le professionnel du recrutement.

L’essentiel étant d’être serein pendant ses vacances, de décrocher du stress professionnel, le tout pour être d’attaque au retour.

BFMbusiness.com