BFM Business

Clustree, l'outil qui aide les DRH à faire émerger les talents cachés

Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice de Clustree, détaille ses ambitions de développement sur BFM Business.

Bénédicte de Raphélis Soissan, fondatrice de Clustree, détaille ses ambitions de développement sur BFM Business. - -

L'intelligence artificielle de Clustree permet depuis 3 ans aux grands groupes d'identifier les compétences de leurs collaborateurs pour gérer la mobilité interne. La start-up vient de lever 7 millions d'euros pour asseoir sa position dans l'Hexagone et se développer aux États-Unis.

Un boucher dans un grand groupe de distribution qui se voit proposer de devenir Uxdesigner, autrement dit spécialiste du comportement des internautes sur un site web. Quel responsable des ressources humaines accepterait d'office de valider une pareille évolution de carrière? Le principe de Clustree est justement de faire émerger et de valider ce genre de reconversion professionnelle atypique. "Il s'agit de sortir des idées reçues (...). Clustree utilise l'intelligence artificielle pour supprimer les biais humains et les stéréotypes qu'il y a aujourd'hui dans les parcours", explique sur BFM Business Bénédicte de Raphélis Soissan, qui a fondé voici trois ans la start-up.

Actuellement, plusieurs grandes entreprises parmi lesquelles Orange, l'Oréal, Sanofi, Crédit agricole lui font confiance. Grâce à la levée de fonds de 7 millions d'euros qu'elle vient de réaliser auprès de Creandum, Idinvest Partners et Alven Capital, Bénédicte de Raphélis Soissan compte asseoir son développement dans l'Hexagone. Mais elle vise aussi l'international, avec un lancement aux Etats-Unis.

Faire ressortir le potentiel dormant des collaborateurs

Concrètement, la solution développée par Clustree s'adresse à toutes les grandes entreprises qui veulent optimiser les talents qu'ils ont en interne pour soutenir leur développement stratégique. "Le champ des possibles est colossal et on cherche à permettre aux entreprises de proposer des carrières qui sont sur-mesure, centrées sur l'individu en faisant ressortir le potentiel dormant des collaborateurs", souligne Bénédicte de Raphélis Soissan.

Actuellement, les directions des ressources humaines, noyées sous la masse d'informations à gérer de milliers de collaborateurs, se contentent de reproduire les mêmes schémas, en fonction du diplôme, du parcours, de l'âge du collaborateur. Or ce mode de fonctionnement ne correspond plus aux attentes des salariés, à la recherche de liberté et de transversalité dans leurs évolutions. Il se heurte qui plus est à la rapidité d'évolution des besoins des entreprises et à l'émergence des nouveaux métiers.

Une intelligence qui s'appuie sur trois ressources

Pour faire ses propositions d'évolution de carrière, l'outil de Clustree s'appuie sur une base de données externe, qui recense des millions de parcours professionnels dans divers pays et divers secteurs. Il prend aussi en compte les données RH de ses clients, là encore pour voir quels sont les parcours et les évolutions suivies par les salariés. Pour toujours se perfectionner, Clustree prend aussi en compte les retours de ses clients, à la fois celui des DRH et celui des salariés qui ont pu bénéficier de ces aides au changement professionnel. L'outil gagne peu à peu la confiance des services de ressources humaines. Au point que ceux-ci laissent de plus en plus les salariés tester eux-mêmes leurs possibilités d'évolution.

C.C.