BFM Business

Chiffres du chômage: Pôle emploi veut éviter un deuxième bug

Pôle emploi a multiplié les vérifications pour éviter un nouveau bug sur l'opération de relance par SMS.

Pôle emploi a multiplié les vérifications pour éviter un nouveau bug sur l'opération de relance par SMS. - -

Les chiffres du chômage de septembre, qui seront publiés ce 24 octobre, devraient être mauvais, en répercussion du bug qui a affecté la campagne d'actualisation par SMS. Pôle emploi a donc renforcé le système pour éviter tout nouveau dysfonctionnement.

Il ne faut pas s'attendre à une embellie sur le front de l'emploi. Alors que les chiffres du chômage vont être publiés ce jeudi 24 octobre à 18 heures, le ministre de l'Emploi, Michel Sapin, a tenu la veille à préparer les esprits. Les chiffres ne seront pas bons, a-t-il prévenu, les statistiques portant les répercussions du bug de SFR.

Chaque mois l'opérateur est, en effet, chargé d'envoyer entre 600.000 et 750 000 SMS de relance. Or en août, 150.000 demandeurs d’emploi ne l'ont pas reçu et n'ont pu procéder à leur actualisation.

Pôle emploi ne veut pas qu'un nouvel incident technique vienne affecter les statistiques de septembre. "On a fait une relance à blanc, on a envoyé des SMS juste pour voir si tout se passait bien au niveau de SFR et des autres opérateurs qui sont en liaison. Et ensuite on a fait des points hebdomadaires pour s'assurer que tout allait bien, que les taux de réussite étaient en conformité", explique Yves Ruellant, directeur adjoint chargé du multimédia chez Pôle emploi.

Une actualisation mensuelle

Chaque mois, les 5,5 millions d'inscrits à Pôle emploi sont tenus d'actualiser leur situation. Cette mise à jour peut se faire par téléphone, par courrier ou par internet. Cinq avant la fin de la campagne d’actualisation, les demandeurs d’emplois qui n’ont pas encore donné ces informations sont relancés par SMS, par messages vocaux ou bien encore par courrier classique.

Si le demandeur d’emploi n’effectue pas ce relevé mensuel alors il cesse d’être inscrit à Pôle emploi et ses indemnités sont tout simplement suspendues. Mais s’il est toujours à la recherche d’un travail, il devra alors se réinscrire.

C.C. et Gaëtane Meslin et François Pitrel (vidéo)