BFM Business

Ayrault fait un petit geste sur la Prime pour l'emploi

Le Premier ministre ne semble pas décidé à augmenter la PPE

Le Premier ministre ne semble pas décidé à augmenter la PPE - -

Le Premier ministre a indiqué, ce 13 septembre, que le versement de la Prime pour l'emploi (PPE) serait avancé. Mais celle-ci ne devrait pas être revalorisée pour améliorer le pouvoir d'achat des ménages modestes.

Le gouvernement devrait faire un tout petit geste pour le pouvoir d'achat des catégories modestes. "Ce que nous sommes en train de voir, c'est comment on pourrait avancer le versement de la PPE. Il faut voir sur le plan technique si c'est faisable", a affirmé le Premier ministre devant l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis) ce vendredi 13 septembre.

En revanche, Jean-Marc Ayrault semble avoir repoussé l'idée d'augmenter le montant de la Prime pour l'emploi (PPE), une mesure pourtant évoquée ces derniers jours.

De même, il n'a pas évoqué le "dégel" de cette prime qui n'a pas été revalorisée depuis 2008. A priori, le barème de la PPE versée à 6,3 millions de foyers modestes devrait à nouveau être gelé l'année prochaine. La PPE coûte 2,5 milliards d'euros par an à l'Etat.

Pas de fusion PPE-RSA

Pourtant, le 5 septembre, Najat Vallaud-Belkacem, sur BFMTV et RMC, avait laissé entendre que le gouvernement réfléchissait bien à la mise en place d'une mesure destinée à doper le pouvoir d'achat des catégories modestes. "On peut résoudre autrement que par la défiscalisation la question du pouvoir d'achat des bas salaires", avait-elle déclaré. L'annonce de Jean-Marc Ayrault, ce 13 septembre, apparait finalement assez en retrait.

Par ailleurs, la PPE ne serait pas fusionnée avec le RSA l'année prochaine a précisé Jean-Marc Ayrault. Le gouvernement aurait décidé de ne pas suivre la piste proposée récemment par le député PS Christophe Sirugue, qui préconisait dans un rapport de regrouper les deux dispositifs en créant une seule prime d'activité.

P.C et AFP