BFM Business

Après le confinement, ces artisans font une croix sur les congés d'été

Le confinement a provoqué l'arrêt des chantiers. Pour rattraper la perte de leur chiffre d'affaires, de nombreux artisans ont décidé de renoncer à leurs vacances pour travailler tout l'été.

Alors qu'une majorité de Français se rue sur les réservations pour leurs vacances d'été, d'autres ont des projets bien différents. Certains artisans, qui ont vu leurs activités gelées lors du confinement, ont décidé de mettre les bouchées doubles pendant l'été.

Pour Gaël Berre, artisan peintre et patron de GB Peinture, le confinement a été une période difficile car tous les chantiers ont été arrêtés. Il explique à BFMTV avoir eu la "boule au ventre" par crainte de devoir fermer son entreprise. Il a perdu 1/5e de son chiffre d'affaires à cause de l'épidémie. Pour rattraper le temps perdu sur les chantiers suspendus, et faire face aux nouveaux contrats signés, il a pris la décision de travailler tout l'été.

"On a pris la décision un peu lourde avec ma femme de ne pas prendre de vacances cet été. (...) On ne rattrapera pas tout mais si on pouvait au moins en rattraper la moitié ce serait super", espère-t-il. Et d'ajouter qu'il prend tous les contrats qu'il peut, car il craint les mois à venir.

Des salariés compréhensifs

David Chastagner, patron de S2ME, une entreprise spécialisée dans l'aménagement de bureaux et de magasins, compte lui aussi passer son été au travail. Les deux mois de confinement représentent une perte de chiffre d'affaires de 162.000 euros. Ses 12 salariés sont aussi mobilisés. 

"Je leur ai demandé de ne prendre que 15 jours consécutifs au lieu des 3 semaines habituelles. (...) Cela a été très bien acceptés, ils jouent le jeu, ils ont compris l'impact économique ", précise David Chastagner.
Thomas Chupin avec Coralie Cathelinais