BFM Business

AP-HP: la CFDT d'accord pour une remise à plat des 35 heures

La CFDT a longtemps été réfractaire à un tel accord.

La CFDT a longtemps été réfractaire à un tel accord. - OLIVIER LABAN-MATTE - AFP

La direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et le syndicat ont trouvé un accord sur la réforme du temps de travail, objet d'un véritable bras de fer.

Après de longs mois de conflit social, l'accord signé entre la CFDT et Martin Hirsch ressemble fortement à une victoire du directeur général de l'AP-HP. Les deux parties ont en effet signé un texte en vue d'une réforme du temps de travail des 75.000 salariés non-médecins de l'institution. 

Dans un communiqué, la direction qualifie cette réforme des 35 heures dans les hôpitaux parisiens d'"importante et équilibrée". L'accord trouvé sera progressivement mis en place à partir du 1er janvier 2016.

La journée de 7h50 supprimée

Il s'agira en fait de tailler dans le nombre de RTT des personnels non-médicaux, via une réduction des horaires journaliers. Actuellement, plus de 60% des agents travaillent 7h36 (38 heures/semaine) ou 7h50 (39h10) par jour, avec un nombre de RTT allant de 18 à 20 jours par an.

Selon l’accord signé avec la CFDT, la journée de 7h36 ouvrant le droit à 18 RTT sera maintenue (mais avec la perte de deux jours dits de "forfait protocole") tandis que la journée de 7h50, elle, sera supprimée. Les nouveaux personnels recrutés, eux, travailleront (en théorie) 7h30 par jour, pour 15 RTT par an.

Par ailleurs, le principe de "l'équipe de journée", très décrié par les syndicats, sera généralisé au plus tard le 1er septembre 2016. Il met fin aux équipes fixes du matin et de l'après-midi.

Malgré tout, la CGT et Sud-Santé, syndicats majoritaires, s'opposent toujours à un tel accord. En outre, celui-ci devra être soumis aux instances représentatives du personnel.

Y.D.