BFM Business

8 chiffres qui en disent long sur les transfrontaliers français

160.000 personnes traversent la frontière suisse chaque jour pour aller travailler.

160.000 personnes traversent la frontière suisse chaque jour pour aller travailler. - Fabrice Coffrini - AFP

Leur nombre ne cesse de croître. Selon une étude de l'Insee publiée ce vendredi, ils étaient plus de 350.000 en 2011. Où travaillent-ils ? D'où viennent-ils ? La réponse en chiffres.

Le nombre de "navetteurs" transfrontaliers, résidant en France et travaillant dans un pays voisin, a augmenté de 42% en douze ans pour dépasser 350.000 personnes en 2011, selon une étude de l'Insee publiée vendredi.

La Suisse reste de loin de premier pays de destination, devant le Luxembourg, l'Allemagne et la Belgique. Voici les chiffres à retenir.

> 353.000: le nombre de résidents traversant la frontière chaque jour pour aller travailler.

> 42%: l’augmentation du nombre de transfontaliers en 12 ans.

> 30.000: le nombre de résidents étrangers effectuant le trajet inverse, la moitié venant de Belgique.

> 160.000: le nombre de résidents tricolores qui franchissent quotidiennement la frontière helvète.

> 88.000: le nombre de navetteurs que reçoit la ville de Genève chaque jour. 48% d’entre eux sont titulaires d’un diplôme d’étude supérieure.

> 4.000: le nombre de personnes résidant en France et se rendant chaque jour au Royaume-Uni pour y travailler

> 3,2%: le pourcentage des actifs niçois travaillant à l’étranger profitant de la frontière avec l'Italie toute proche.

> 58.000: le nombre de couples composés de deux "navetteurs".

Y.D. avec AFP