BFM Business

Elisabeth Borne évoque 300 cas de fraude au chômage partiel en France

La ministre du Travail a révélé ce dimanche sur le plateau de BFM Politique que 300 cas de fraude au chômage partiel avaient été découverts. Plus de 45.000 contrôles ont été menés.

Le gouvernement veille à la bonne application du chômage partiel. Invitée sur le plateau de BFM Politique ce dimanche, la ministre du Travail Élisabeth Borne a confirmé que les contrôles avaient permis de mettre en lumière des abus concernant le chômage partiel.

"On a un objectif de 50.000 contrôles d'ici la fin de l'été et on en est à 45.000", a révélé la ministre. "On a dû faire 2000 ajustements, mais ce ne sont pas forcément des gens de mauvaise foi. Il y a beaucoup d'entreprises qui n'avaient jamais eu recours à l'activité partielle."

Il y aura des sanctions

Selon Elisabeth Borne "près de 300 fraudes" ont été constatées, comme des usurpations d'identité d'entreprises. "Dans ces cas-là, on transmet au procureur et il y aura évidemment des sanctions", a ajouté la ministre.

Un chiffre finalement peu conséquent. Fin juillet, alors que seulement 25.000 contrôles avaient été menés, la ministre du Travail assurait qu'ils avaient débouché sur sur 1400 suspicions de fraudes.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech