BFM Business

Des hélicoptères militaires allemands Airbus cloués au sol à cause d'erreurs dans la documentation

Airbus a promis de corriger le plus rapidement possible les erreurs de la documentation censée décrire comment piloter, entretenir et réparer l'hélicoptère

Airbus a promis de corriger le plus rapidement possible les erreurs de la documentation censée décrire comment piloter, entretenir et réparer l'hélicoptère - Airbus

Les nouveaux hélicoptères NH90 Sea Lion, produits par Airbus pour l'armée allemande ne peuvent décoller. Selon le ministère de la défense, des erreurs ont été détectés dans la documentation technique de l'appareil rendant son pilotage impossible.

L'armée allemande est de nouveau confrontée à des problèmes d'équipements: les nouveaux hélicoptères NH90 Sea Lion, produits par Airbus, sont cloués au sol, leur mode d'emploi étant truffés d'erreurs. La Bundeswehr, l'armée allemande, est dotée depuis environ un mois de ces nouveaux appareils.

Mais depuis, quelque 150 "irrégularités" ont été détectées dans la documentation technique de l'appareil, rendant son pilotage impossible à ce stade, a indiqué mercredi le ministère de la Défense. L'armée a commandé au total 18 appareils de ce type, destinés à être mis en service d'ici 2022.

Airbus a promis de corriger le plus rapidement possible les erreurs de la documentation censée décrire comment piloter, entretenir et réparer l'hélicoptère. "Ce sont des erreurs considérables qui ne permettent pas pour l'instant d'assurer la sécurité des vols", a résumé le ministère de la Défense.

La vétusté des équipements de l'armée allemande

Critiquée en Allemagne et par ses alliés pour la vétusté de ses équipements, l'armée allemande accumule les déboires de ce type ces derniers mois. En novembre déjà, l'armée de l'air avait dû refuser la livraison de deux avions de transport Airbus A400M en raison de défaillances techniques. 

Elle a également dû retirer, ces dernières années, le fusil d'assaut G36, incapable de tirer droit à partir d'une certaine température. La flotte aérienne gouvernementale, gérée par la Bundeswehr, connaît elle aussi des couacs à répétition.

Angela Merkel, le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, ou le président de la République fédérale, Frank-Walter Steinmeier, ont vu ces derniers mois certains de leurs déplacements à l'étranger perturbés par des problèmes techniques de leurs avions. La nouvelle ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer a affirmé vouloir faire du renouvellement des équipements militaires de l'armée allemande l'une de ses priorités.

Pascal Samama avec AFP