BFM Eco

Pourquoi changer de banque reste toujours compliqué selon l'UFC-Que choisir

Depuis février 2017, il est plus facile de changer de banque, même si des limites demeurent.

Depuis février 2017, il est plus facile de changer de banque, même si des limites demeurent. - Wiki commons

Depuis 2017, le dispositif de mobilité bancaire permet de transférer gratuitement et plus facilement son compte bancaire d’une banque à l’autre. Mais selon l’association de défense des consommateurs, les freins restent encore nombreux.

Lancé en 2017, le service de mobilité bancaire avait un but: permettre aux Français de changer facilement de banque. La banque que vous souhaitez rejoindre peut vous aider gratuitement à transférer votre compte courant depuis votre ancien établissement, en prévenant ceux qui effectuent des prélèvements automatiques sur vos comptes que vous avez changé de domiciliation bancaire. Si un chèque tombe sur l’ancien compte dans les treize mois suivant la clôture, l’ancienne banque se doit également d’en informer son ancien client.

Une demande sur dix n'aboutit pas

Mais selon l’UFC-Que choisir, qui a réalisé une enquête auprès de 110 banques et prestataires de la mobilité bancaire, le compte n’y est pas. Elle s’étonne que seulement 2,5 % des Français auraient changé d’établissement bancaire en 2019. Et arrive à un constat: une demande sur dix n’aboutirait pas. En cause? Des erreurs humaines notamment, de la part du personnel de la banque: oubli de signature ou mauvaise saisie du numéro de compte par exemple.

Gratuité seulement pour les comptes courants

Et quand le changement de compte se fait bien, il n’est pas toujours suivi de la fermeture de l’ancien. Car la gratuité du mobilité bancaire ne concerne que le compte courant, et pas les produits d’épargne type assurance-vie ou plan d’épargne logement par exemple: or, leurs frais de transfert sont onéreux et croissent d'année en année. En 2020, faire suivre son PEL ou son CEL (compte d'épargne logement) coûtera ainsi en moyenne 4,8% de plus que l'année dernière (39% chez Crédit Agricole Aquitaine). Résultat: dans près de 40% des cas, le client maintient son ancien compte.

Une petite procédure supplémentaire pour la fermeture du compte

Autre limite du dispositif: les émetteurs étrangers comme Paypal ou Airbnb n’y sont pas raccordés.

L’association de défense des consommateurs pointe enfin des facturations litigieuses, comme lorsque la banque fait payer des pénalités de retard alors que le client a changé de banque. A savoir que la fermeture d’un compte doit faire l’objet d’une demande spécifique, sinon des frais de tenue de compte continuent à être prélevés.

Comparateur de banques gratuit jusqu'au 11 janvier

Toutes ces limites expliqueraient, selon les mots de l’UFC, une "concurrence léthargique". L’association appelle alors les pouvoirs publics à mettre en place la portabilité du numéro de compte bancaire et à faire baisser les tarifs bancaires. Elle compte également sur le rôle d’arbitre de marché du consommateur, et rend ainsi gratuit l’accès à son comparateur de banques jusqu’au 11 janvier. Elle analyse que les tarifs peuvent varier jusqu’à 17 euros d’une banque à l’autre, "et un familier du dépassement de découvert peut réaliser pas moins de 224 euros d’économies en quittant sa banque pour un établissement moins cher".

Fanny Guyomard