BFM Business

SNCF: boulet financier des comptes de la Nation

-

- - GERARD JULIEN / AFP

SNCF Réseau a été requalifié en administration publique, si bien que sa dette est venue gonfler celle de la France. De ce fait, elle a bondi à 98,5% fin 2017 soit 2 257 milliards d'euros, selon les chiffres de l'INSEE.

2,7% du PIB de déficit fin 2017 contre 2,6% déclaré jusqu'ici, -98,5% de dette publique à 2 257 milliards d'euros fin décembre dernier contre 96,8%... C'est le résultat comptable de la réforme de la SNCF. L'Etat a donc débarrassé la SNCF de 35 milliards de dette et l'a transformé en dette d'Etat.

En théorie le transfert était prévu en deux temps : 2020 et 2022 mais Eurostat, l'agence européenne des statistiques, a obligé l'Insee à traduire l'événement dans les comptes publics de 2016 et de 2017. SNCF Réseau, l'entité qui gère les rails et porte la dette, a du coup, eu dès maintenant le statut d'une administration publique (52% de financement public en 2017).

Conséquence : sa dette est automatiquement dette d'Etat, ses trous financiers sont automatiquement devenus du déficit public. Avec ça, la France approche sérieusement des 100% de dette publique. Elle l'a même sûrement dépassé l'an dernier avant de revenir aux alentours des 98% car l'Etat emprunte toujours plus au début de l'année qu'à la fin.

Fin septembre, l'Insee livrera le niveau de dette du 1er semestre 2018. On pourrait là aussi dépasser les 100% à la fin juin 2018. Concrètement cela n'a qu'un effet purement psychologique. Mais la psychologie, ça compte ! Si on regarde qui a dépassé les 100%, il y a la Grèce et l'Italie. Dépasser ce seuil des 100%, cela nous cataloguerait tout de suite dans le camp des boulets. Pas du meilleur effet pour Emmanuel Macron et son gouvernement qui ont promis de réduire la dette de 7 points d'ici à 2022, proche des 90%. 

Nicolas DOZE