BFM Business

SNCF: bataille de chiffres à propos du nombre de grévistes

-

- - Philippe Huguen - AFP

La direction de la SNCF indique ce mardi qu'un peu moins de 34% de son personnel est en grève en ce premier jour de manifestation contre la réforme du transport ferroviaire. Le syndicat Sud affirme, lui, que le taux de grévistes dépasse les 60%.

C'est la guerre des chiffres en ce premier jour de protestation contre le projet de réforme du ferroviaire du gouvernement. Selon la direction de la compagnie, un gros tiers des effectifs (33,9%) aurait débrayé, soit légèrement moins que lors de la journée du 22 mars (35,4%).

La SNCF affirme avoir obtenu le taux de gréviste en procédant au décompte effectif des présents/absents, établis individuellement par les pôles de gestion du personnel.

De son côté, le syndicat Sud Rail estime le taux de grévistes à plus de 60%, soit un niveau équivalent à celui des grandes grèves de 1995, qui avaient fait plier le gouvernement Juppé.

Des chiffres plus proches sur les agents indispensables au trafic des trains

Les estimations de Sud et de la direction ne sont pas si éloignées que cela si l'on regarde uniquement le personnel indispensable pour faire circuler les trains, ceux qui ont l'obligation de déposer leur préavis de grève 48 heures à l'avance. Ces cheminots qui représentent plus de la moitié des agents du réseau sont très largement mobilisés. La direction le reconnaît. Selon ses relevés, le taux de grévistes atteint 77% pour les conducteurs, 69% pour les contrôleurs, 39% pour les aiguilleurs, et 40% pour les agents d’escale et du matériel soumis à déclaration d’intention individuelle.

Les dirigeants de la SNCF admettent par ailleurs que "les agents indispensables à la circulation des trains ont un taux de suivi très supérieur au 22 mars: 48% contre 36%".

Concernant les 39% de cheminots qui n'ont pas l’obligation de se déclarer grévistes à l’avance, la mobilisation serait bien moindre, à en croire la direction: 39% pour les agents du réseau, 43% pour ceux qui sont chargés de l'entretien du matériel, 28% pour les agents commerciaux, et 15,5% pour les personnels administratifs.

La bataille des chiffres reste un grand classique, que ce soit sur le nombre de manifestants dans la rue ou sur le nombre de grévistes. Le 23 mars dernier, alors que des agents de la fonction publique participaient à une journée de mobilisation, le ministère avait estimé à 10,6% le taux d'agents grévistes quand la CGT le situait au-dessus des 30% et jusqu'à 50% dans certains secteurs.

Nina Godart