BFM Business

SNCF: 55% des Français pensent que le gouvernement doit aller jusqu'au bout

-

- - Ludovic MARIN / AFP

Le soutien à la réforme de la SNCF progresse dans l'opinion selon un sondage Elabe pour BFMTV mais celle de la fonction publique en revanche recueille 57% d'avis défavorables.

Le gouvernement doit aller au bout de la réforme de la SNCF. C'est l'avis de 55% des Français (+2 points en un mois) selon un sondage Elabe* pour BFMTV. 44% (-2 points) estiment que le gouvernement doit modifier sa réforme en tenant compte des contestations. C'est principalement le cas des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (74%) et de Benoît Hamon (58%). Les électeurs d'Emmanuel Macron (76%) et de François Fillon (79%) considère que le gouvernement ne doit pas céder. Les électeurs de Marine Le Pen sont de leur côté très partagés (51% pour la réforme, 49% contre).

Des Français favorables à la réforme et donc plutôt hostiles à la mobilisation des agents. Si 36% d'entre eux soutiennent le mouvement (-1 point en un mois), 48% le désapprouvent (stable). 

Des Français favorables à la mobilisation de la fonction publique 

Si le gouvernement semble avoir gagné la bataille de l'opinion sur la SNCF, ce n'est pas le cas sur la réforme de la fonction publique. Contrairement aux mobilisations organisées par les syndicats de salariés de la SNCF, les Français sont plutôt favorables aux mobilisations des agents de la fonction publique. 47% des Français sont favorables à ces mobilisations, dont 26% affirment les soutenir et 21% éprouvent de la sympathie. A l’inverse, 34% des Français y sont défavorables, dont 19% opposés et 15% hostiles. A noter qu'une part importante assurent ne pas s'y intéresser. Près d’un Français sur cinq (19%) déclare y être indifférent.

De manière générale, la majorité des Français (66%) souhaite que le gouvernement tienne compte de l’avis des différents acteurs concernés lors de l’élaboration de projets de réforme. A l’inverse, 32% des Français estiment le gouvernement ne doit pas tenir compte de leurs avis et ainsi conserver l’orientation de sa politique.

*Echantillon de 1 002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Interrogation par Internet les 22 et 23 mai 2018.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco