BFM Business

Rémunération des patrons: Valls souhaite vite légiférer

Manuel Valls a dit vouloir lutter contre les rémunérations "indécentes".

Manuel Valls a dit vouloir lutter contre les rémunérations "indécentes". - Stéphane de Sakutin - AFP

"Le Premier ministre voudrait que la rémunération des dirigeants fasse l'objet de mesures dès la loi Sapin II, comme il l'a déclaré vendredi. "

Manuel Valls fait de nouveau monter la pression sur le patronat. Le Premier ministre a en effet indiqué vendredi "souhaiter" que les mesures encadrant la rémunération des dirigeants soient intégrées dans la loi. Et ce, dans des délais rapides.

Le chef du gouvernement a dit vouloir intégrer ces mesures "dans la loi dite Sapin II, sur la transparence et la lutte contre la corruption. Cela sera fait aussi dans le cadre d'une proposition de loi portée par le groupe communiste (ndlr: Gauche démocrate et républicaine) à l'Assemblée nationale", a-t-il ajouté lors d'un déplacement à Privas.

"Combattre les rémunérations indécentes"

Manuel Valls a également rappelé qu'il n'y avait "qu'une seule ligne dans le gouvernement, valoriser le travail, le mérite, mais aussi combattre les rémunérations indécentes". "Nous partageons évidemment cette ligne avec Emmanuel Macron", a aussitôt précisé le locataire de Matignon, dont la relation avec le ministre de l'Économie n'est pas au beau fixe. 

"La proposition de révision du code de conduite", le code de gouvernance des entreprises dit code-Afep-Medef, "se limite à dire (...) que le conseil d'administration doit tenir compte du vote de l'assemblée générale", a encore déploré Manuel Valls. Ajoutant: "C'est bien loin de ce que nous étions en droit d'attendre de la part des chefs d'entreprise, qui ont une responsabilité. Ils ne sont pas en dehors de la société".

Y.D. avec AFP