BFM Business

Réformer les retraites : le gouvernement nous consulte

-

- - Kaboompics

A l’heure où les travailleurs s’interrogent sur le montant futur de leur pension et où les retraités s’inquiètent de leur niveau de vie, discuter de la réforme a un mérite majeur, celui de mettre à plat l’ensemble du système actuel et de réfléchir à ses avantages et à ses inconvénients.

L’année 2019 sera, selon toutes vraisemblances, le début d’une nouvelle ère pour notre système de retraite. Les nouveaux droits à la retraite seront alors régis par un principe directeur commun à l’ensemble des travailleurs : « 1 euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé. »

Réformer les retraites est un sujet qui déchaîne les passions et soulève de nombreuses inquiétudes. En effet, changer le mode de calculs du montant de la retraite relance inévitablement les oppositions classiques entre secteur privé et secteur public, entre perdants et gagnants supposés ainsi qu’entre travailleurs et retraités. Pourtant avec de trop nombreux régimes et malgré une multitude d’ajustements des règles de calcul au fil de l’eau, notre système a perdu en lisibilité et son financement à long terme n’est toujours pas garanti.

Afin d’organiser le débat, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, et Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites, ont lancé depuis le 31 mai 2018 une campagne de consultation citoyenne sur le site https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/. Nous sommes ainsi tous invités à débattre en ligne sur 11 grands thèmes. En parallèle, des rencontres citoyennes dans le cadre d’ateliers en région sont également organisées. Sur chacun de ces grands sujets, le Haut-Commissaire soumet des propositions sur lesquelles nous pouvons exprimer notre accord, notre désaccord ou notre avis mitigé. Chaque citoyen a aussi la liberté de faire des propositions sur lesquelles il est également possible d’exprimer son niveau d’approbation. A ce jour, entre 1754 et 8714 internautes ont participé à la discussion sur les différents thèmes. La consultation prendra fin le 25 octobre.

Le passage d’un système multi-régimes adapté à différents types de travailleurs à un régime unique n’est pas sans se heurter à de nombreuses interrogations.

La première question posée est de savoir à quoi ressemblera ce nouveau régime unique et en particulier comment il sera possible de concilier les différences entre les anciens régimes : « Quel système de retraite pour tous les actifs ? ». Le principe général d’une retraite à points financée par les cotisations des actifs (financement par répartition) est certes clairement posé, mais son contour reste à préciser :

Le nouveau régime de retraite devra aussi répondre à différents enjeux sociétaux :

Enfin, la pérennisation financière du régime est cruciale. Elle nécessite de définir comment les paramètres du nouveau système de retraite (âge de départ, pouvoir d’achat de la retraite, valeur d’achat du point, …) évolueront en fonction du vieillissement de la population (espérance de vie, ratio inactifs/actifs, …) et des performances économiques (taux de chômage, croissance des salaires, …). Elle nécessite également de dire qui prendra les décisions (comité de pilotage indépendant, règles pré-écrites ou gouvernement). La question est donc posée : Comment assurer un meilleur pilotage et conforter la confiance dans notre système de retraite?

La consultation citoyenne n’a pas clos l’ensemble des sujets puisque nous sommes aussi invités à nous exprimer via une boîte à idée pour repenser les services aux usagers que pourraient apporter le nouveau régime de retraite.

Alors citoyennes, citoyens, à nos claviers !

Vincent TOUZÉ