BFM Business

Record: plus de 2 000 milliards d'euros de dette pour l'Italie

Mario Monti a mis en place une politique de rigueur

Mario Monti a mis en place une politique de rigueur - -

Malgré une politique de rigueur mise en place par Mario Monti, la dette italienne a franchi un cap symbolique. C'est l'une des plus élevées d'Europe par rapport au PIB

La dette de l'Italie a franchi en octobre pour la première fois le cap symbolique des 2.000 milliards d'euros, selon un document publié par la banque centrale italienne.

La dette de l'Italie s'est établie à 2 014,693 milliards d'euros en octobre 2012 contre 1 995,143 milliards d'euros en septembre 2012, selon un supplément au bulletin mensuel statistique de la Banca d'Italia.

En octobre 2011, la dette publique était de 1 916,402 milliards d'euros.

Le gouvernement "technique" de Mario Monti, arrivé au pouvoir en novembre 2011, a mis en place une sévère politique de rigueur destinée à réduire le déficit public italien, attendu à 2,6% cette année et à 1,8% du PIB en 2013, et, à terme, la dette publique, qui est l'une des plus élevées d'Europe par rapport au PIB.

L'Italie a bénéficié ces derniers mois d'une tendance à la baisse des taux d'intérêt lors des opérations de refinancement de sa dette, mais ils demeurent élevés par rapport à ceux d'autres pays de la zone euro, signe que la confiance des marchés n'est pas totalement rétablie.

Les marchés redoutent notamment le résultat des législatives qui ont été anticipées à février au lieu d'avril depuis que le PDL de Silvio Berlusconi a retiré son soutien au gouvernement, poussant Mario Monti à annoncer sa démission prochaine.

BFMbusiness.com et AFP