BFM Business

Pouvoir d'achat : Une autre grande défaite pour Emmanuel Macron

-

- - -

De nombreux éléments le montrent : Emmanuel Macron vient de perdre une bataille majeure dans son combat pour le pouvoir d’achat.

Le pouvoir d'achat, l'un des grands enjeux du quinquennat Macron. Les deux principales cartouches tirées pour doper le niveau de vie des Français ont, au moins sur le plan de la confiance, raté leurs cibles. Première cartouche : la deuxième partie de la baisse des cotisations sociales pour les salariés à partir du premier octobre, donc visible sur la feuille de paye perçue en fin de mois, pour un montant allant de 10 à plus de 100 euros par mois selon les revenus.

Deuxième cartouche: la baisse de 30% de la taxe d’habitation payable mi octobre pour 80% des Français, avec à la clé 200 à 400 euros d’économie sur l’année.

Grâce à ces mesures dit l’Insee, le pouvoir d’achat des ménages va augmenter de 1,7% au dernier trimestre 2018, sa plus forte hausse depuis 2000. Et pourtant…

Le dernier baromètre de la confiance des ménages publie par l’Insee est sans appel. Les Français interrogés en novembre sont de plus en plus nombreux à considérer que leur niveau de vie s‘est dégradé au cours des derniers mois (hiver 2016), et que la dégradation va se poursuivre au cours des mois à venir.

Il faut remonter à l’automne 2014 pour retrouver des Français aussi pessimistes pour leur pouvoir d’achat. Une tendance de mauvais augure, pour les magasins, au moment de la saison des fêtes. Une mauvaise nouvelle pour le gouvernement aussi, qui va devoir vendre aux Français les hausses de taxes (carburant, électricité etc…) prévues en début d’année. L'hiver s'annonce rude pour Macron et son équipe.