BFM Business

Municipales 2014: vague bleue au second tour

La gauche a notamment été battue à Toulouse, quatrième ville de France.

La gauche a notamment été battue à Toulouse, quatrième ville de France. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Selon les premières estimations, la gauche a perdu de nombreuses villes au second tour des élections municipales, ce dimanche 30 mars, alors que l'UMP progresse et que le FN a raflé plusieurs municipalités.

Le cuisant revers enregistré par François Hollande et le PS dimanche dernier, s'est confirmé, ce dimanche 30 mars, à l'occasion du second tour des élections municipales. Les premières estimations donnent la gauche perdante dans plusieurs villes importantes. "C'est un avertissement très sévère qu'il faut prendre très au sérieux", a jugé Ségolène Royal, présidente du Conseil Régional du Poitou-Charentes.

La droite a ainsi conquis ou reconquis plusieurs villes importantes, raflant, toujours selon des premières estimations, Toulouse, Quimper, Belfort, Caen, Reims ou encore Laval.

A Marseille, Jean-Claude Gaudin (UMP) a lui été réélu sans surprise avec une avance importante sur Patrick Menucci, toujours selon des décomptes partiels.

Plusieurs villes pour le FN

Le PS aurait toutefois réussi, selon les premières estimations, à sauver la ville de Strasbourg grâce à la victoire de Roland Ries face à Fabienne Keller (UMP), alors que le scrutin s'annonçait très serré.

De même, les premiers résultats à Paris donnent Anne Hidalgo gagnante, devant Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP). A Lille, Martine Aurby a, elle, annoncé sa réelection.

Autre grand fait marquant : la percée du Front National qui remporterait une dizaine de villes: Béziers, où l'ancien journaliste Robert Ménard, soutenu par le parti, est arrivé largement en tête, mais aussi Hayange dans la Moselle, Fréjus et Cogolin, toutes deux dans le Var, Villers-Cotterêts, dans l'Aisne, Le Luc dans le Var, et Beaucaire dans le Gard. Le FN avait déjà enlevé la ville d'Hénin-Beaumont au premier tour.

A Forbach, en Moselle, Florian Philippot a lui été battu. Il a toutefois salué "le meilleur score de toute l'histoire du FN".

A Pau, opposé au représentant PS David Habib, François Bayrou (Modem), enlèverait la mairie avec 63,3% des votes, selon une première estimation de l'institut de sondage CSA.

Abstention record

Par ailleurs, l'abstention, baromètre de la confiance des Français vis-à-vis de l'exécutif, a, selon une estimation CSA pour BFMTV et Ricoh, atteint 38,5% à 20h en France Métropolitaine. Soit bien plus que le précédent record de 2008, à 34,90% et un record pour les municipales sous la Ve République.

L'exécutif a déjà donné plusieurs signes montrant qu'un remaniement sera effectué pour tirer les leçons de ce scrutin décevant pour le gouvernement et la majorité.

Élections

Les résultats dans votre ville

  • Ex : Lyon, 69 ou Lyon, 69002
  • Sélectionnez votre électionPrésidentielle 2002Présidentielle 2007Législatives 2007Présidentielle 2012Législatives 2012Municipales
J.M. avec agences