BFM Business

Les États-Unis reportent leur taxe de 10% sur des produits high tech "made in China"

L'ambassadeur américain au Commerce a indiqué que les taxes supplémentaires de 10% qu'imposera Washington sur les téléphones mobiles, les PC portables et consoles de jeux fabriqués en Chine, entreraient en vigueur mi-décembre au lieu du 1er septembre.

L'ambassadeur américain au Commerce a indiqué que les taxes supplémentaires de 10% qu'imposera Washington sur les téléphones mobiles, les PC portables et consoles de jeux fabriqués en Chine, entreraient en vigueur mi-décembre au lieu du 1er septembre. - Paul J.Richards-AFP

Les États-Unis reportent au 15 décembre l'instauration de tarifs douaniers supplémentaires de 10% sur certains produits importés de Chine. Sont concernés, les téléphones mobiles -dont les iPhone d'Apple-, les PC portables et autres consoles de jeux, "made in China".

L'administration Trump à Washington D.C a décidé de repousser la mise en oeuvre de nouveaux tarifs douaniers taxant des produits électroniques en provenance de Chine. Cette nouvelle vague de droits de douane sur les importations chinoises avait été présentée par Donald Trump le 1er août dernier.

Les services de l'ambassadeur américain au Commerce (USTR) ont indiqué que les taxes supplémentaires de 10% qu'imposera Washington sur les téléphones cellulaires, les ordinateurs portables et autres consoles de jeux fabriqués en Chine entreraient en vigueur mi-décembre au lieu du 1er septembre prochain.

D'autres produits, qui sont liés à la santé ou à la sécurité notamment, seront complètement exemptés de cette surtaxe. Ce geste intervient alors que les tensions commerciales entre Pékin et Washington s'étaient récemment aggravées lorsque l'administration Trump a accusé la Chine de manipuler sa monnaie.

L'action Apple a bondi car l'iPhone reste épargné

Alors qu'une session de discussions commerciales entre les deux pays est prévue début septembre, l'USTR a indiqué que l'ambassadeur Robert Lighthizer avait eu une conversation téléphonique ce mardi avec de hauts responsables chinois et qu'un autre contact était prévu dans deux semaines.

Dans la foulée de la publication du communiqué de l'ambassadeur américain du commerce, pusieurs valeurs d'entreprises multinationales américaines qui s'approvisionnent largement en Chine ont bondi: l'action du géant californien Apple, qui joue très gros avec ses millions d'iPhone fabriqués en Chine, prenait ainsi près de 5%. Le titre du fabricant de jouets Hasbro gagnait quant à lui 5,52%, celui de la chaîne de magasins Best Buy montait de 8,75% et l'action du magasin de vêtements Gap progressait de 7,33%.

Frédéric Bergé avec AFP