BFM Business

Maïs OGM: les députés vont voter son interdiction

La proposition de loi sur l'interdiction du maïs transgénique doit être votée avant la période des semis.

La proposition de loi sur l'interdiction du maïs transgénique doit être votée avant la période des semis. - -

L'Assemblée nationale a adopté en commission, ce 26 février, la proposition de loi socialiste interdisant la culture du maïs transgénique en France. Elle sera débattue le 10 avril par les députés.

Le temps presse: il faut interdire le maïs OGM avant la période des semis, qui commence en avril. Alors la majorité et le gouvernement s'activent. La proposition de loi du PS Bruno Leroux interdisant la culture de ce légume transgénique sur le sol français a été adoptée, ce mercredi 26 février, en commission à l'Assemblée. Le texte sera débattu à l'Assemblée le 10 avril.

Il s'agit d'interdire en particulier le MON810, une variété mise au point par le géant américain du secteur, Monsanto, la seule actuellement autorisée par l'Union européenne.

L'UE pourrait autoriser la culture d'un nouveau maïs transgénique

La proposition ne s'arrête pas aux semis de Monsanto: elle prévoit que "la mise en culture des variétés de maïs génétiquement modifié est interdite". La commission des affaires économiques a d'ailleurs retiré du titre la référence au seul maïs MON810 qui y figurait. Un amendement des écologiste pour interdire tous les OGM, et pas seulement le maïs, a, en revanche, été rejeté.

Une proposition de loi PS sur le même sujet avait été rejetée au Sénat le 17 février. Celle adoptée ce jour en commission a pour but de de sécuriser l'interdiction de ces cultures, alors que le conseil d'Etat a annulé le moratoire sur le MON810 en août 2013. Et aussi d'interdire par anticipation le maïs TC1507, une variété mise au point par Pioneer-Dupont. L'UE, qui en train de réexaminer ses autorisations des OGM en Europe, pourrait en effet lui accorder.

N.G. avec agences