BFM Business

Les régions ne veulent pas de baisse des impôts de production

Les impôts de production sont perçus essentiellement par les collectivités. Supprimer ou baisser ces impôts comme le réclame Bercy pour améliorer la compétitivité des entreprises laisserait donc un gros trou dans les finances locales.

"Nous ne voulons pas entendre parler de baisse d'impôts de production". Le président de l'association Régions de France Renaud Muselier est on ne peut plus clair: il se battra jusqu'au bout contre cette nouvelle baisse d'impôts locaux.

Car c'est bien tout le noeud du problème entre l'Etat et les territoires: les impôts de production sont perçus essentiellement par les collectivités. Supprimer ou baisser ces impôts comme le réclame Bercy pour améliorer la compétitivité des entreprises laisserait donc un gros trou dans les finances locales.

La CVAE représente le tiers des recettes des régions

La CVAE par exemple, une taxe sur la valeur ajoutée des industriels, représente le tiers des recettes des régions. Bercy est bien conscient du problème et promet aux collectivités une compensation intégrale de leur perte fiscale.

L'exécutif tenait le même discours pour la suppression de la taxe d'habitation. mais cela n'a pas empêché des négociations très musclées entre l'Etat et les collectivités pour combler le manque à gagner.

Et même si une solution a fini par être trouvé, les territoires déplorent toujours d'avoir perdu une partie du lien fiscal qui les lie à leurs administrés.

Thomas Sasportas et OC