BFM Business

Les prix baissent en Allemagne, une première depuis 5 ans

Les prix de l'alimentation ont reculé de 1,3% sur un an au mois de janvier.

Les prix de l'alimentation ont reculé de 1,3% sur un an au mois de janvier. - Patrik Stollarz - AFP

Sous l'effet du secteur de l'énergie, les prix à la consommation ont reculé de 0,3% en janvier sur un an, selon un chiffre provisoire publié jeudi. Il s'agit du premier mois de baisse depuis septembre 2009.

Chose rare en Allemagne, les prix à la consommation ont reculé de 0,3% en janvier sur un an, selon un chiffre provisoire publié jeudi 29 janvier par l'Office fédéral des statistiques (Destatis). Par rapport au mois de décembre 2014, le recul des prix à la consommation est même descendu jusqu'à 1%.

En décembre, l'inflation allemande avait poursuivi son ralentissement, mais était restée de peu sur une évolution positive, avec une hausse des prix de 0,2%. Si le chiffre du mois de janvier était confirmé, il s'agirait ainsi du premier mois de baisse depuis septembre 2009.

L'office allemand calcule une première estimation de l'inflation en se basant sur les données fournies par six Etats régionaux du pays, qui comptent pour plus de la moitié de la population du pays. Le chiffre définitif de l'inflation de janvier sera publié le 12 février, mais celui-ci est la plupart du temps identique à la donnée provisoire.

L'énergie tire les prix vers le bas

Comme les mois précédents, l'accès de faiblesse des prix à la consommation en Allemagne s'explique principalement par le recul des prix de l'énergie et de l'alimentation, respectivement de 9% et 1,3%.

D'ailleurs, hors énergie et alimentation, l'inflation allemande atteint 1,1% sur un an.

Utilisé comme référence par la Banque centrale européenne (BCE), l'indice des prix harmonisés à la consommation (IPHC) s'établit pour l'Allemagne à -0,5% sur un an, alors que l'objectif affiché de l'institution monétaire de Francfort est de maintenir l'inflation sous les 2% mais à un niveau proche de ce seuil. L'inflation allemande est particulièrement suivie, vu son poids dans l'évolution des prix en zone euro.

En décembre, les prix avaient déjà baissé en zone euro, de 0,2%. Et la première estimation du chiffre pour janvier sera publiée vendredi. Pour rappel, la grande faiblesse de l'évolution des prix a poussé la Banque centrale européenne (BCE) à annoncer la semaine dernière un vaste programme de rachats de dette publique et privée, afin de tenter de relancer les investissements et la consommation et, par ricochet, l'économie européenne dans son ensemble.

Y.D. avec AFP