BFM Business

Les Français sont clairement plus fourmis que cigales

83% des Français se définissent comme "économes"

83% des Français se définissent comme "économes" - Lea Latumahina - Flickr - CC

Selon un sondage Ifop pour le site radins.com, 83% des Français se définissent comme "économes". Ils sont même 51% à déclarer avoir déjà fait l'objet du remarque sur ce sujet et 70% d'entre eux assument être "près de leurs sous".

Dans la célèbre fable de La Fontaine, le rôle de la fourmi sied bien mieux aux Français que celui de la cigale. C’est du moins ce qui ressort d’un sondage de l’institut Ifop pour le site radins.com. Selon cette enquête menée auprès de 2013 personnes, 83% d’entre elles se définissent comme "économes". Et près de huit Français sur dix (78%) disent passer du temps à rechercher de "bonnes affaires". Une pratique encore plus observée chez les moins de 25 ans (83%).

En outre, les Français "près de leur sous" n’ont pas peur d'assumer le rapport qu'ils entretiennent avec l'argent dont il dispose. La moitié d’entre eux (51%) reconnaît avoir déjà été décrit de la sorte au moins une fois. Et parmi eux, 70% assument totalement ce trait de caractère. 

Au total, 83% des Français profitent des bons plans et autres bons de réduction. Ils sont presque autant (81%) à chercher de bonnes astuces pour voyager moins cher ou à attendre les soldes pour faire des achats, que ce soit à titre personnel ou pour faire un cadeau. Enfin, 78% des personnes interrogées déclarent rechercher des activités gratuites ou à tarif réduit pour les sorties de type musées, expositions ou cinéma…

Des attitudes qui agacent 

Si la majorité des Français reconnaît être près de ses sous, ils sont nombreux à s’agacer de pratiques propres aux radins comme le fait de s’arranger pour ne pas être présent au moment de payer l’addition dans un bar ou au restaurant (85%). Plus d’un sur deux (55%) considèrent même que ce type de comportement peut rendre infréquentable un ami ou une connaissance avare.

Demander régulièrement une cigarette aux autres en prétendant ne pas en avoir sur soi est aussi un comportement exaspérant pour 77% des Français. Même chose pour le fameux oubli de portefeuille au moment de régler une dépense commune (75%).

Des comportements exaspérants en couple, d'autres moins... 

En couple, les Français n’apprécient pas vraiment non plus lorsque leur conjoint(e) choisit en priorité les restaurants qui offrent des réductions (66%). Ils sont également 62% à ne pas aimer lorsque leur partenaire ne laisse pas de pourboire au serveur. Les femmes encore plus que les hommes (67% contre 58%).

A contrario, certaines attitudes radines sont plutôt appréciées lorsqu’elles viennent de son conjoint. C’est le cas de la recherche de bonnes affaires sur internet (75%) ou de la collection des bons de réduction pour les achats en magasin (64%). Par ailleurs, 75% des sondés disent apprécier que leur conjoint(e) attende les promotions ou les soldes pour faire de gros achats.

Lors d’un premier rendez-vous, un tiers des Français avouent ne pas prendre en charge la note du restaurant. Ils sont même 47% chez les moins de 25 ans à ne pas le faire. Cette pratique subsiste surtout dans les communes rurales, plus qu’en région parisienne (41% contre 26%).

Paul Louis