BFM Business

Le marché automobile français chute de 8,4% en juin

-

- - LOIC VENANCE / AFP

Selon les dernières données du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) publiées lundi, le marché automobile français a subi une baisse significative portée à 8,4% sur un an.

En comparaison avec le mois de juin 2018, les constructeurs automobiles français n’ont pas brillé cette année. Le CCFA vient d'en faire état. Dans un document publié ce lundi 1er juillet, le Comité souligne que les constructeurs tricolores ont fait nettement moins bien que le marché global. A titre d’exemple, PSA (avec les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel) a affiché un repli de 10,9% en juin 2019, tandis que le groupe Renault (avec sa Dacia et son Alpine) a reculé de 11,7%, selon le CCFA.

Au total, 230 967 voitures neuves ont été mises sur les routes françaises en juin 2019, contre 252 216 l'an passé à la même période. A noter cependant que le mois de juin 2019 ne comptait que 19 jours ouvrés cette année, contre 21 l'an passé.

-1,83% sur les 6 premiers mois

Sur les six premiers mois de l'année, le marché tricolore a affiché une baisse de 1,83%, avec 1,166 million de voitures neuves immatriculées.

Malgré ces chiffres, PSA demeure le premier constructeur sur le marché hexagonal avec une part de marché de 32,5% pour le groupe sur six mois. Renault, pour sa part, conserve 25,3% du marché (et 28,7% en juin).

>>Télécharger la fiche société de LA BANQUE DE FRANCE sur Verif.com

A l’inverse, l’allemand Volkswagen a vu l'immatriculations de ses véhicules augmenter de 4,9% en juin, notamment grâce à Audi (+17,5%), Seat (+12,3%) et Volkswagen (+0,5%). Sa part de marché a ainsi atteint 12,2% sur les six premiers mois de l'année, et 13,1% en juin.

Dans les rangs des autres groupes étrangers, les immatriculations de Toyota ont progressé de 6,1% en juin, celles de Daimler (Mercedes et Smart) de 7,2% et celles de Ford de 8%. BMW, FCA (Fiat) et Nissan ont, pour leur part, affiché des baisses respectives de 24,9%, 18,8% et 38,2%.