BFM Business

"La Grèce acceptera les économies nécessaires, au cours des prochains jours"

Les négociations progressent entre Athènes et la troïka

Les négociations progressent entre Athènes et la troïka - -

Le budget présenté par la Grèce n'a pas convaincu la troïka, mais le gouvernement pourrait accepter de nouvelles économies budgétaires, selon Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Les négociations entre Athènes et ses créanciers internationaux progressent. Le gouvernement grec devrait accepter de nouvelles économies budgétaires dans les prochains jours, a estimé samedi Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Le gouvernement grec a présenté cette semaine un budget d'austérité destiné à convaincre la 'troïka', qui rassemble l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) de verser à la Grèce une nouvelle tranche d'aide. (voir )

Ce budget, qui prévoit près de 12 milliards d'euros d'économies, n'a cependant pas réussi à convaincre la troïka, qui doute de la capacité d'Athènes à réduire ses dépenses, notamment celles qui concernent la santé et la défense.

Le gouvernement grec, dominé par les conservateurs de Nouvelle démocratie, dont est issu le Premier ministre Antonis Samaras, peine régulièrement à faire accepter ses projets d'ajustement budgétaire par la coalition qui le soutient et qui rassemble les socialistes du Pasok et la Gauche démocratique (Dimar).

Diane Lacaze et Reuters