BFM Business

L'euro au plus haut face au dollar depuis 2015

La monnaie unique européenne profite de la faiblesse du dollar américain.

La monnaie unique européenne profite de la faiblesse du dollar américain. - Philippe Hughen-AFP

L'euro s'est hissé en fin d'après-midi du mercredi 2 août au-dessus de 1,19 dollar pour la première fois depuis janvier 2015, sur fond d'interrogations face aux dysfonctionnements croissants constaté à Washington.

L'euro s'est hissé au-dessus de 1,19 dollar pour la première fois depuis janvier 2015, Vers 18H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,1878 dollar contre 1,1802 dollar mardi vers 21H00 GMT. Il était monté jusqu'à 1,1910 vers 17H10 GMT (19H10 à Paris). La monnaie américaine est aussi tombée à son plus bas niveau depuis mai 2016 face à un panier de six devises rivales.

Les cambistes "continuent à bouder le billet vert face au dysfonctionnement grandissant à Washington et à des indicateurs mitigés ayant peu encouragé les paris sur une nouvelle remontée des taux par la Réserve fédérale (Fed) cette année", a relevé Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

"La perte de confiance à Washington dans la capacité de Trump à conduire ses réformes fiscales et la relance budgétaire sur lesquelles le marché a beaucoup parié fait craindre de nouvelles dépréciations du billet vert", a aussi observé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

La hausse de l'euro face au dollar se nourrit d'elle-même 

Parallèlement, la monnaie unique européenne "non seulement profite de la faiblesse du dollar mais bénéficie aussi de l'hypothèse croissante de l'engagement imminent de la Banque centrale européenne (BCE) sur la voie de la normalisation monétaire", a indiqué Omer Esiner.

"Les indicateurs sur la zone euro continuent de dépeindre une reprise (de la croissance économique) qui rend l'argument en faveur du soutien monétaire de la BCE de plus en plus difficile à justifier", a-t-il indiqué.

La tendance au renchérissement de l'euro face au dollar s'est aussi selon lui accentuée dernièrement "car on est entré dans une phase où la hausse se nourrit d'elle-même et est portée par des facteurs techniques comme le passage de niveaux de résistance", le dernier en date étant le seuil des 1,19 dollar pour 1 euro.

F.B avec AFP