BFM Business

Inflation : « légère baisse » à 1,1% en juillet

Cette « légère baisse » de l'inflation serait liée à « une décélération des prix de l'énergie, des services et du tabac ».

Cette « légère baisse » de l'inflation serait liée à « une décélération des prix de l'énergie, des services et du tabac ». - Crédit photo : THOMAS SAMSON / AFP

La hausse des prix à la consommation a affiché un léger ralentissement en juillet à 1,1% sur un an. Un frein qui s’explique notamment du fait de la diminution des prix de l'énergie.

Selon une estimation provisoire publiée ce mercredi 31 juillet par l'Insee, cette « légère baisse » de l'inflation serait liée à « une décélération des prix de l'énergie, des services et du tabac ». Dans un communiqué, l’institut de statistiques a toutefois tenu à préciser que les prix alimentaires se révélaient en revanche « plus dynamiques qu'en juin ».

Replis à tous les étages ?

Parallèlement à cela, l'indice qui concerne les prix à la consommation harmonisé (IPCH) - celui-là même qui sert pour les comparaisons avec les autres pays de l'Union européenne - a également légèrement ralenti à 1,3% en juillet, contre 1,4% en juin sur un an. En glissement mensuel, les prix à la consommation ont ainsi affiché un diminution de 0,2% en juillet 2019 (contre +0,2% le mois précédent), avec des prix de l'énergie qui ont, eux, reculé plus fortement que le mois précédent.

La faute aux soldes

Côté tarifs des produits manufacturés, ces derniers ont eux aussi ralenti « en raison des soldes d'été », précise l'Insee. Quant aux prix des services, ils ont sur un mois, accéléré en juillet puisque soutenus par les transports.