BFM Business

Hollande et Valls vendent leur pacte de stabilité aux socialistes

Le Président et son Premier ministre face à la grogne de leur majorité

Le Président et son Premier ministre face à la grogne de leur majorité - -

Le Président et son Premier ministre réunissent ce lundi 28 avril les préfets pour les mobiliser sur les mesures en faveur de l'emploi et de la compétitivité. A cette occasion, François Hollande pourrait annoncer des mesures en faveurs des foyers modestes. Et ce à la veille du vote des députés sur le pacte de stabilité.

François Hollande et Manuel Valls vont s'afficher ensemble ce lundi à la maison de la Chimie à Paris, et rappeler qu'il faut faire front commun autour du pacte de stabilité.

Et ce soir, le Parti Socialiste va faire adopter une position solennelle lors d'un bureau national (BN) extraordinaire. Muni de cette légitimité, le nouveau premier secrétaire du Parti, Jean-Christophe Cambadélis, va dés mardi matin dire aux députés de la majorité de faire front commun.

Une manière d'unir les troupes alors que des failles se sont ouvertes au sein de la majorité. Pas question, en effet, pour l'exécutif de laisser planer le moindre doute autour de ce pacte de stabilité. Le bruit médiatique provoqué par les députés à la gauche de la gauche commence sérieusement a agacer les poids lourds de la majorité.

Amender sans détricoter

Le nouveau mot d'ordre au sein des rangs socialistes à l'Assemblée, c'est d'amender sans détricoter. Autrement dit, de s'unir autour du pacte de stabilité. Et en retour, les parlementaires auront une certaine marge de manoeuvre lors des prochains débats budgétaires...

Manuel Valls a déjà donné des gages politiques la semaine dernière, notamment autour des petites retraites. Au final, il y aura toujours la dizaine d'irreductibles à la gauche de la gauche qui risque de voter contre. Mais une large majorité de députés PS devrait adopter le Pacte, sans reel suspens.

Mathieu Jolivet