BFM Business

Hollande coincé entre grogne du PS et chiffres du chômage

De Bruxelles, François Hollande a réaffirmé le maintien du cap économique

De Bruxelles, François Hollande a réaffirmé le maintien du cap économique - -

A l'issue du sommet des chefs d'Etat européens à Bruxelles, mardi soir, François Hollande a réaffirmé le maintien de son cap économique malgré la déroute des Européennes et la grogne d'une partie du PS.

"Il faut entendre les électeurs et les élus" mais "il faut leur parler aussi en vérité, en sincérité, en responsabilité". C'est ainsi que François Hollande s'est exprimé, lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.

Il a ainsi évolué par rapport à sa courte allocution télévisée, lundi soir, au lendemain des Européennes. "Des délais, nous en avons eu, des assouplissements, il y en a eu aussi", a-t-il souligné mardi soir, faisant référence au report accordé à la France par Bruxelles pour réduire ses déficits. "Mais, a-t-il ajouté, nous ne pouvons pas vivre avec une dette aussi lourde, avec des déficits qui se sont accumulé depuis des années".

Le président a aussi lancé : "aujourd'hui, nous devons mener des réformes non pas par rapport à l'euro mais par rapport à nous-mêmes". "Moi, je ne suis pas pour me défausser. C'est trop facile de dire que c'est à cause de l'Europe". Il a estimé avoir fait "des choix pour que la France soit plus compétitive, soit plus préparée aux défis de demain et également soit plus juste dans ses décisions".

Depuis lundi, une nouvelle fronde d'une partie du PS s'est faite jour après de la déroute électorale des socialistes aux Européennes. Certains souhaiteraient revoir à la baisse ou au moins étaler dans le temps les allégements de charges et de prélèvements accordés aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité pour faire davantage de gestes en direction des catégories modestes, au dela de la baisse de l'impôt sur le revenu déjà annoncée.

Chiffres du chômage d'avril

Dès ce mercerdi soir, l'exécutif va d'ailleurs être confronté à une nouvelle épreuve: les chiffres du chômage d'avril qui seront connus à 18 heures. Le nouveau ministre du Travail, François Rebsamen, a d'ailleurs évoqué le "raz-le-bol" des chômeurs dans la déroute du PS aux Européennes.

En mars, le nombre de chômeurs sans activité avait atteint un nouveau record avec 3.349.300 personnes en métropole, Pôle emploi ayant enregistré 1.600 nouveaux inscrits dans la catégorie A (sans aucune activité) et 11.700 en incluant ceux qui exerçaient une petite activité. Qu'en sera-t-il en avril?

P.C avec AFP