BFM Business

Hollande appelle à réformer l'Europe

-

- - Jacques Brinon - AFP

Devant les ambassadeurs français, réunis à Paris ce mardi à l'occasion d'une conférence, François Hollande a de nouveau tenté de rassurer sur l'économie chinoise, dont le ralentissement provoque des remous sur les bourses mondiales ces temps-ci.

Le président français a affiché sa "confiance" dans la capacité de la Chine à "surmonter" la crise financière qui plombe les marchés boursiers inquiets de la santé économique du pays. "Je fais confiance aux autorités chinoises pour surmonter cette crise boursière. Elles ont les moyens d'agir et la croissance chinoise, même si elle continue de ralentir, reste à un niveau enviable", a-t-il déclaré lors d'un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris. Il a en outre appelé la Chine à prendre "toutes ses responsabilités dans la gouvernance mondiale".

Une convergence fiscale et sociale

Le chef de l'Etat français a ensuite évoqué l'Europe, exposant à nouveau sa vision selon laquelle l'Europe doit absolument se réformer. "La France et l'Allemagne doivent proposer des initiatives pour relancer l'union économique et monétaire, sous peine d'abandonner l'idéal européen", a-t-il affirmé.

Pour autant, il n'appelle pas à changer les traités dès à présent. "Le gouvernement économique de la zone euro doit se faire dans un premier temps dans le cadre des traités actuels. Les décisions à la majorité qualifiée doivent être la règle au sein de l'Eurogroupe", a-t-il indiqué.

Mais à terme, "la zone euro doit organiser la convergence fiscale et sociale des économies, avec de nouveaux droits du travail". Elle doit aussi "avoir un budget propre pour investir dans la transition énergétique, le numérique, la formation et l'emploi des jeunes", a-t-il estimé.

N.G. avec agences