BFM Business

Hollande cherche à rassurer après la chute des bourses

-

- - IAN LANGSDON - AFP

Le président français, François Hollande, a estimé lundi à Berlin que l'économie mondiale était "suffisamment solide" pour que sa croissance ne soit "pas seulement liée à la situation en Chine", interrogé sur la crise boursière.

"L'écononmie mondiale est suffisamment solide pour avoir des perspectives de croissance qui ne sont pas seulement liées à la situation en Chine", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse à Berlin. Une déclaration formulée alors que les bourses européennes et américaine ont fortement chuté ce lundi, dans le sillages des places asiatiques. 

La Chine, "deuxième économie mondiale" doté de "ressources considérables trouvera des réponses en son sein", a-t-il poursuivi. Quant aux "mouvements boursiers, nous les connaissons et nous n'allons pas déterminer nos positions en fonction des indices boursiers", a-t-il ajouté, faisant allusion à la célèbre déclaration du général de Gaulle, "la politique de la France ne se fait pas à la corbeille".

Sur le même sujet, la chancelière Angela Merkel s'est dit "convaincue que la Chine va faire tout ce qui est en son pouvoir pour stabiliser la situation économique", soulignant qu'elle est "un partenaire important pour nous tous dans l'Union européenne".

N.G. avec AFP