BFM Business

Grand Paris: les 85 finalistes de l'appel à projets "Inventons la métropole" dévoilés

Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris

Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris - Jacques Demarthon - AFP

Les projets de développement urbain retenus pour la métropole du Grand Paris proposent tous des innovations portant sur le changement climatique et sont "fondés sur l'économie circulaire".

Les 85 finalistes du concours "Inventons la métropole du Grand Paris" (2e édition), pour sélectionner les meilleurs projets de développement urbain de la métropole du Grand Paris ont été dévoilés ce mardi soir.

Les 85 candidats -promoteurs, aménageurs, architectes, urbanistes et start-up- retenus au terme de cette première phase du concours pourront déposer une offre pour aménager 27 sites de la métropole du Grand Paris (MGP). Les lauréats seront révélés en mai après une dernière phase de consultations.

Des projets "fondés sur l'économie circulaire"

Parmi les sites pour lesquels concourraient au départ 224 candidats: la friche Ex-BHV d'Alfortville, un terrain du centre-ville de Bondy, une parcelle du quai d'Issy en bord de Seine (15e arrondissement de Paris) ou encore une parcelle près des puces de Clignancourt (18e). 

"Les projets finalistes se démarquent notamment par leurs innovations portant sur le changement climatique" et sont "fondés sur l'économie circulaire", a souligné le président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, qui entend, avec ces opérations d'urbanisme, "donner des signaux concrets et lisibles de son action".

"Nouveau modèle de métropole mondiale"

Le renforcement de la biodiversité, la végétalisation et la mixité des bâtiments qui pourront abriter à la fois des logements, des espaces de bureaux mais aussi des commerces et services mutualisés (autopartage, conciergerie partagée, co-living, etc.) font partie des caractéristiques des projets retenus et jugées innovantes.

La première édition du concours lancée en 2016 avait permis de récolter quelque 7,2 milliards d'euros de fonds privés pour des projets sur 51 sites, soit 2,6 millions de mètres carrés à construire dans la MGP.

Dans un rapport remis fin septembre au président de la République, dont les décisions sur l'évolution institutionnelle du Grand Paris ont plusieurs fois été repoussées, l'architecte et urbaniste Roland Castro avait également ouvert des pistes pour faire du Grand Paris un "nouveau modèle de métropole mondiale", circulable et attractive.

P.L avec AFP