BFM Business

Fuite d'hydrocarbure sur un site classé Seveso près de Manosque

FUITE D?HYDROCARBURE SUR UN SITE PRÈS DE MANOSQUE

FUITE D?HYDROCARBURE SUR UN SITE PRÈS DE MANOSQUE - -

MARSEILLE - La rupture d'une canalisation de naphtaline, un hydrocarbure très volatil et potentiellement explosif, a entraîné l'évacuation d'une...

MARSEILLE (Reuters) - La rupture d'une canalisation de naphtaline, un hydrocarbure très volatil et potentiellement explosif, a entraîné l'évacuation d'une cinquantaine de maisons près de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), apprend-on auprès de la préfecture.

L'incident s'est produit samedi vers 21h00 sur le site classé Seveso de stockage d'hydrocarbures liquides de Géosel-Manosque, d'une capacité utile de 7,5 millions de m3.

Les premières analyses n'ont pas montré de traces de pollution, notamment sur les captages d'eau potable.

"La fuite a été vite colmatée. Une centaine d'habitants ont pu regagner leur domicile à l'exception de 19 d'entre eux, ceux résidant dans les cinq maisons les plus proches, qui sont toujours hébergées chez des proches", a précisé un porte-parole de la préfecture.

La plus grande partie de la fuite de 200 m3 a été retenue par un bassin de rétention mais une quantité de naphtaline a atteint la rivière de Le Largue, un affluent de la Durance.

"Quatre barrages flottants ont été installés pour prévenir une pollution de la Durance et des rideaux d'eau et de mousse ont été activés sur le bassin de rétention", a-t-on ajouté à la préfecture, en précisant que "tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre".

C'est le premier incident enregistré sur ce site Seveso mis en service en 1969.

Le site Géosel-Manosque est relié à trois raffineries du complexe pétrochimique de l'Etang-de-Berre, au port pétrolier de Lavera et au réseau de pipelines de SPSE et de SPMR.

La canalisation entre Manosque et le terminal pétrolier de SPSE à Fos permet notamment de doubler les débits de déstockage des produits en cas de crise d'approvisionnement.

Géosel-Manosque est détenu à 53,40% par Total, à 26,70% par Shell et à 19,90 par Ineos.

Jean-François Rosnoblet, édité par Jean-Baptiste Vey