BFM Business

Une nouvelle tranche d'impôt sur le revenu? L'idée jugée "intéressante" par un membre du gouvernement

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon.

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon. - Ludovic Marin - AFP

L'idée de créer une tranche supérieure de l'impôt sur le revenu "émerge" au sein de La République en marche. La secrétaire d'État Emmanuelle Wargon, co-animatrice du grand débat national, "trouve cette hypothèse intéressante".

Interrogée sur franceinfo, la ministre Emmanuelle Wargon, co-animatrice du grand débat national, juge "intéressante" l'hypothèse de la création d'une tranche supérieure de l'impôt sur le revenu face à la revendication des "gilets jaunes" en faveur de davantage de "justice fiscale". Ceux-ci réclament le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF), supprimé dès le début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

"La question de la justice fiscale est une bonne question. Je sais que l'ISF est un symbole, le réceptacle de cette colère, mais je ne suis pas sûre que l'ISF soit la bonne réponse en tant qu'impôt", souligne la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

"Il faut revoir l'impôt sur le revenu"

Interrogée sur l'hypothèse de la création d'une tranche supérieure de l'impôt sur le revenu qui "émerge" au sein de La République en marche, Ammanuelle Wartgon dit "trouve(r) cette hypothèse intéressante". Selon elle, "il faut revoir l'impôt sur le revenu et peut-être aller au-delà de la tranche maximale qui est à 45%". Et d'ajouter: "Je trouve, et c'est un sentiment personnel, que c'est une réponse possible. Il y a une réponse possible en faisant évoluer l'impôt sur le revenu", et "une autre réponse, même si le sujet est compliqué, sur les droits de succession" souligne-t-elle, sans plus de précisions.

L'ISF n'est "ni un tabou ni un totem"

Face à la revendication du rétablissement de l'ISF, Emmanuel Macron a affirmé mardi que celui-ci n'était "ni un tabou ni un totem". "Attendons les conclusions des débats" sur l'ISF dans le cadre du grand débat national, a demandé mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Pour Emmanuelle Wargon, cet impôt, qui avait "beaucoup d'effets pervers", "vient d'être réformé. Le président l'a dit: on ne reviendra pas immédiatement, pas avant l'évaluation, sur la réforme".

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, avait estimé en décembre que la réponse au mouvement des "gilets jaunes" pourrait passer par "une tranche d'impôt supplémentaire sur les très hauts revenus", qui "doivent contribuer davantage".

Jean-Christophe Catalon avec AFP