BFM Business

Les Français sont de moins en moins nombreux à pouvoir épargner

Moins de quatre Français sur dix s'estiment en capacité d'épargner à la fin du mois. Des chiffres qui s'effondrent depuis 2010, révèle une enquête de l'Ifop.

A la fin du mois, une fois les dépenses contraintes passées (loyer, factures d'eau, d'électricité, de gaz, ou d'internet, courses alimentaires...), seulement 39% des Français sont capables d'épargner, selon une enquête* Ifop pour le Journal du Dimanche.

Une tendance qui s'aggrave depuis plusieurs années. En 2014, ils étaient 44% à s'estimer pouvoir le faire, soit 5 points de plus. Pire, en 2010, 54% déclaraient être en capacité d'épargner, soit 15 points de plus qu'aujourd'hui.

L'étude menée par l'Ifop montre que la capacité d'épargne est corrélée au niveau de vie. Sans surprise, ce sont les catégories aisées qui mettent le plus facilement de côté. Ils sont 71% à réussir à épargner, contre 33% chez les employés (-10 points par rapport à 2014), 23% chez les ouvriers (-15 points par rapport à 2014) et seulement 21% chez les plus pauvres, gagnant moins de 900 euros par mois.

L'Ifop s'est également penché sur les capacités d'épargne des Français selon leurs opinions politiques. Chez les sympathisants de la droite, ils sont 56% à déclarer pouvoir épargner, et 42% chez les partisans de la gauche. Soit près de deux fois plus que ceux du Rassemblement national (22%).

Une capacité d'épargne plus grande chez les moins de 35 ans

Dernier enseignement de l'étude menée par l'Ifop, les femmes sont moins nombreuses à déclarer pouvoir épargner que les hommes, avec respectivement 31% et 47%. Des disparités existent aussi en fonction de l'âge. Les moins de 35 ans sont plus nombreux à mettre de l'argent de côté (45%) que les 35 ans et plus (36%). Une capacité d'épargne qui peut s'expliquer par des dépenses moins importantes: pas de crédit immobilier, pas d'enfant...

A en croire l'Ifop, le portrait type du Français le plus disposé à épargner à la fin du mois est un homme de moins de 35 ans, faisant partie des catégories aisées et votant à droite.

L'effondrement de la capacité des Français à épargner peut avoir plusieurs raisons, notamment la réaccélération de la consommation en sortie de confinement. Mais cela signifie surtout que la France vit un appauvrissement d'une partie de sa population.

* Enquête menée auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interviews réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 20 octobre 2021.

Frédéric Simottel avec Pauline Dumonteil