BFM Business

G7: à Biarritz, les commerçants accusent le coup

Le G7 organisé à Biarritz ce week-end prive les commerçants de la ville basque de leur clientèle. Le président de la région Nouvelle-Aquitaine assure que des aides financières sont prévues pour compenser le manque à gagner.

Un calme inhabituel à cette période de l'année. En plein mois d'août, les rues commerçantes de Biarritz sont complètement désertes alors que le G7 a vidé la ville basque de ses habitants et de ses touristes. Une mauvaise nouvelle pour les commerçants de la station balnéaire qui s'attendent à une fin de saison difficile.

Lors de sa prise de paroles quelques heures avant le coup d'envoi officiel du G7, Emmanuel Macron a tenu à les rassurer:

"Je sais les contraintes qu’on a imposées à la ville. Elles sont normales parce que la sécurité doit être là pour bien accueillir l'ensemble de ces dirigeants et le monde entier. Et je veux vraiment les en remercier (les habitants et commerçants, NDLR). Mais je veux aussi vous dire que ce que nous sommes en train de faire est très important et aura des retombées positives pour notre pays, pour le Pays basque, pour la ville de Biarritz", a assuré le chef de l'État.

"80% de chiffre d'affaires en moins"

Pas sûr que cela suffise à satisfaire les commerçants qui, en pleine saison haute, peinent à avoir des clients. "On a personne. C'est un peu triste pour nous. Entre la journée d'hier (vendredi, ndlr) et celle d'aujourd’hui (samedi), c'est 80% de chiffre d’affaires en moins par rapport au même week-end l’année dernière", rapporte l'un d'entre eux.

"Depuis le G7, il y a une baisse significative. […] Hier, j’ai fait à peu près -60% de chiffres d’affaires par rapport à l’année dernière", témoigne encore un boucher barriot.

Face au désarroi, le président de la région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset a tenu, lui aussi, à se montrer rassurant: "Les commerçants qui souffrent vont pouvoir récupérer en chiffre d’affaires, en relations commerciales, la gène importante qui a eu lieu pendant le G7", a-t-il déclaré. Des compensations financières du manque à gagner sont en effet prévues pour les commerces qui auraient perdu une partie de leur chiffre d’affaires.

Paul Louis