BFM Business

Pour Arnaud Montebourg "la nationalisation temporaire est une solution d'avenir"

BFM Business

Arnaud Montebourg n'en démord pas. Le ministre du Redressement productif, dans un entretien accordé au journal Le Monde du mercredi 19 décembre, parle de la nationalisation temporaire comme "une solution d'avenir".

"C'est l'arme qu'utilisent tous les Etats, y compris les plus libéraux, qui refusent de se laisser lier les mains par des multinationales dont les décisions sont prises au détriment des outils industriels", déclare le ministre au quotidien du soir.

Arnaud Montebourg avait mis sur la table la piste de la nationalisation temporaire du site de Florange dont ArcelorMittal, propriétaire du site veut fermer les deux hauts fourneaux, avançant que l'usine n'est pas rentable. Ce que les syndicats contestent. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'avait finalement pas retenu cette piste.

Par ailleurs, l'agence de notation Fitch, la seule à toujours accorder le triple A à la France, a prévenu qu'une intervention accrue de l'Etat dans l'économie française était susceptible de faire vaciller le triple A du pays. Une référence à peine voilée à l'idée de la nationalisation temporaire défendue par Arnaud Montebourg.

BFMbusiness.com