BFM Business

Le "seuil fatidique" des impôts est atteint en France selon Bruxelles

Olli Rehn, vice-président de la Commission européenne, s'invite dans le débat fiscal français

Olli Rehn, vice-président de la Commission européenne, s'invite dans le débat fiscal français - -

Pour le vice-président de la Commission de Bruxelles, qui s'exprime dans le JDD de ce 25 août, les impôts ont atteint un "seuil fatidique" en France. Olli Rehn concède cependant l'utilité de taxes écologiques.

Olli Rehn, le vice-président de la Commission de Bruxelles, s'invite dans le débat franco-français sur le "ras-le-bol-fiscal" et la mise en place d'une "contribution énergie" qui agite les socialistes depuis plusieurs jours.

" Les hausses d'impôts ont atteint un seuil fatidique en France. Lever de nouvelles taxes aurait pour effet de casser la croissance et de peser sur l'emploi", lance le commissaire chargé des affaires économiques et monétaires dans une interview au JDD du 25 août. "La discipline budgétaire doit passer par une baisse des dépenses publiques et non par de nouveaux impôts", ajoute ce libéral bon teint.

A vrai dire, Olli Rehn rappelle ce qu'il avait dit, le 29 mai dernier, lorsqu'au nom de la Commission européenne, il avait officiellement accordé à Paris un "sursis" de deux ans pour rentrer dans les clous de la réduction des déficits publics à moins de 3% du PIB. En clair d'accord pour prendre du temps afin de réduire les déficits mais en utilisant ce délais pour engager les réformes de structure et réduire la dépense.

Trouver des "impôts intelligents"

"Il faut trouver des impôts intelligents. Si le gouvernement doit imposer de nouveaux impôts en France, il peut le faire au moyen de taxes écologiques à la rigueur", concède-t-il. De quoi ravir les écologistes qui plaident pour davantage de fiscalité verte. Tout comme François Hollande qui en a fait l'une de ses promesses électorales.

En revanche, le commissaire déplore que "la fiscalité de l'épargne et l'impôt sur les sociétés ont aussi atteint des seuils trop élevés. La Commission et tous les Etats-membres ont fait part de ces recommandations à la France", affirme-t-il à quelques semaines de la présentations du projet de budget 2014 par le gouvenement Ayrault.

|||sondage|||1088

P.C