BFM Business

Le pacte de responsabilité pourrait créer jusqu'à 300.000 emplois

L'hypothèse la plus favorable pour l'emploi ciblerait les salaires inférieurs à 1,75 SMIC.

L'hypothèse la plus favorable pour l'emploi ciblerait les salaires inférieurs à 1,75 SMIC. - -

Le Haut conseil pour le financement de la protection sociale a simulé plusieurs scénarios de baisse de charges de 10 milliards d'euros. Entre 100.000 et 300.000 emplois pourraient être créés, selon une note révélée par Les Echos de ce mardi 25 février.

Avec pourtant un coût inférieur de 10 milliards d'euros au Cice (Crédit d'impôt compétitivité pour l'emploi), les baisses de charges du pacte de responsabilité pourrait créer autant d'emplois.

C'est du moins l'une des conclusions d'une note du Haut Conseil pour le financement de la protection sociale. Ce document, transmis aux partenaires sociaux et dont le contenu est révélé par Les Echos ce mardi 25 février, se penche sur les conséquences de trois scénarios de baisse de charges pour un montant de 10 milliards d'euros, soit ce que prévoit le pacte.

Le premier retient une baisse de deux points de cotisations sociales sur tous les salaires. Le deuxième propose de cibler ces baisses de charges sur les salaires compris entre 1 et 2,1 SMIC, soit un périmètre encore plus réduit que le Cice. Le dernier, enfin, propose de concentrer l'effort sur les salaires inférieurs à 1,75 SMIC, soit à peine plus large que les allégements Fillon qui, depuis 2011, permettent aux entreprises de bénéficier d'allègements de cotisations patronales sur les salaires inférieures à 1,6 SMIC.

Des effets différents selon la taille des entreprises

Trois groupes d'économistes, issus du Trésor, de l'OFCE et de l'Insee, ont évalué les différentes conséquences de chaque proposition. La première favorise logiquement les grands groupes. Ainsi, les sociétés de plus de 500 salariés bénéficieraient de plus de 40% des 10 milliards d'euros de baisse de charges.

Mais, en termes d'emplois, elle créerait entre 134.000 et 214.000 postes en cinq ans , selon les projections des économistes, soit à peu près autant que le deuxième scénario (163.000 à 191.000) et surtout moins que le troisième, avec une fourchette de 199.000 à 303.000 postes.

Dans ce dernier cas de figure, une baisse des charges de 10 milliards d'euros créerait alors plus d'emploi que le Cice, puisqu'une récente étude de l'Insee soulignait que ce dernier dispositif créerait à terme moins de 300.000 postes.

La logique est qu'une baisse de charges ciblant les revenus les plus bas profite davantage aux petites et très petites entreprises qui sont les principales créatrices d'emplois en France.

Toutefois ces chiffres sont à prendre avec précaution, car ils n'intègrent pas les effets des réductions de dépenses publiques promises par l'exécutif pour arriver à financer ces baisses de charges.

J.M.