BFM Business

Le Grand Paris sera achevé en 2030 affirme Jean-Marc Ayrault

Le premier ministre va présenter sa vision du Grand Paris ce mercredi 6 mars

Le premier ministre va présenter sa vision du Grand Paris ce mercredi 6 mars - -

C'est ce mercredi 6 mars que le Premier ministre présente le projet d'aménagement de la région parisienne revue et corrigé par la gauche. Celui-ci sera bien achevé en 2030, affirme-t-il dans une interview au Parisien.

Ce mercredi 6 mars, Jean-Marc Ayrault se rend à Champs-sur-Marne pour présenter le projet du gouvernement en matière d'aménagement de la région parisienne.

Ce projet reprend en partie celui lancé par Nicolas Sarkozy dès 2007 avec la création d'un super-métro automatique, baptisé le "Grand huit". Mais il porte aussi la signature de la gauche avec la création d'une "métropole" destinée à chapeauter les collectivités franciliennes afin de relancer le logement. A peine 40.000 sont construits chaque année lorsqu'il en faudrait au moins 70.000.

Toute la France se portera mieux avec un Grand Paris

"Ce n'est pas parce que nous devons lutter contre la dette que nous devons nous interdire d'investir pour produire plus de richesse, d'emploi, de croissance", lance Jean-Marc Ayrault, ce mercredi dans le Parisien/Aujourd'hui en France. "Un Grand Paris qui se porte bien, ce n'est pas Paris contre la province, c'est toute la France qui se porte mieux", ajoute-t-il.

"Ce projet considérable (du Grand Paris ndlr), qui sera bien achevé en 2030, nous permettra de retrouver de la croissance, des emplois mais aussi des recettes nouvelles", promet-il dans l'interview. Il reste cependant muet sur les moyens financiers mis dans l'affaire par l'Etat, les collectivités locales, et le privé. Le gouvernement semble privilégier l'aspect institutionnel.

La région et les départements subsisteront

Jean-Marc Ayrault annoncera ainsi, ce mercredi, la création d'une entité regroupant la capitale et les villes de la proche couronne. Au total, 10 millions de personnes seront concernés. Cette "Métropole de Paris", destinée à inciter les maires à bâtir des logements, devra être inscrite dans le prochain projet de loi sur la décentralisation et voir le jour en 2016. Elle aura pour but de remédier au morcellement des communes franciliennes qui nuit aux projets de constructions de logements. En d'autres termes, il s'agit de s'attaquer aux baronnies des élus locaux qui refusent les permis de construire au nom de la tranquilité de leurs habitants.

"Il y aura toujours la région, les départements. Mais je souhaite qu'il y ait des structures intercommunales plus cohérentes, plus rationnelles, plus solidaires", confie plus généralement le chef du gouvernement, en direction des élus locaux qui craignent d'être dépossédés de leurs prérogatives. Va-t-il les rassurer pour autant ?

BFM Business.com