BFM Patrimoine

Un "super Paris" pour relancer la construction de logements

La construction de logements est en panne en Ile-de-France. Le gouvernement veut la relancer en créant une Métropole de Paris.

La construction de logements est en panne en Ile-de-France. Le gouvernement veut la relancer en créant une Métropole de Paris. - -

En créant Métrople Paris, une structure chapeautant tous les départements d'Ile-de-France, le gouvernement souhaite relancer la création de logements. Le projet de loi en ce sens devrait être présenté mercredi 6 mars.

Le Grand Paris du Transport connait des ratés, celui du Logement pourrait voir plus rapidement le jour. En effet, Jean-Marc Ayrault devrait annoncer, mercredi 6 mars, la création d'une entité regroupant la capitale et les villes de la proche couronne. Elle serait destinée à encourager les maires à bâtir des logements, révèle Le Monde daté du 5 mars. Cette "Métropole de Paris" devrait être inscrite dans le prochain projet de loi sur la décentralisation et voir le jour en 2016.

Cette entité aura pour but de remédier au morcellement des communes de l'Ile-de-France qui nuit aux projets de constructions de logements. A peine 40.000 sortent de terre chaque année, alors que l'objectif fixé par la loi est de 70.000. De même, l'Ile-de-France manque de logements d'urgence destinés aux sans-abris.

Des fonds définis dans la cadre des lois de finances

Cette Métropole Paris, qui concentre près de 10 millions d'habitants, devrait ainsi mener à la création de structures intercommunales réunissant une population de 200.000 à 300.000 personnes. A sa tête, un Conseil, où siègera le maire de Paris, mais aussi les présidents de ces futures entités intercommunales. Il pourra ainsi mener des actions coordonnées, et sera notamment dotés d'outils de programmation. L'objectif est de lever les freins mis par certains maires à des projets d'aménagements.

Selon le projet de loi, la future Métropole sera chargée d'établir un "schéma métropolitain de l'habitat et de l'hébergement". Celui-ci comprendra "un plan climat énergie" pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, "un plan de l'urgence sociale" et des objectifs de production et de répartition de logement.

Reste la question essentielle du financement. La Métropole aura une dotation de fonctionnement et disposera d'un fonds d'investissement dont le montant sera défini dans le cadre des lois de finances. Les conseils généraux les plus riches, comme celui des Hauts-de-Seine par exemple, seront aussi appelés à faire preuve de solidarité en alimentant un fonds de solidarité pour les départements les moins riches, comme la Seine-Saint-Denis. Et ce à hauteur de 60 millions d'euros.

Coralie Cathelinais