BFM Business

Le budget 2014 prévoit une dette et des prélèvements records

Le Budget 2014 prévoit une dette record de 95,1% fin 2014

Le Budget 2014 prévoit une dette record de 95,1% fin 2014 - -

Le projet de Budget 2014 prévoit une croissance de 0,9% en 2014 et un déficit finalement limité à 3,6%. Mais il fait état d'une dette record de 95,1% et d'un taux de prélèvements obligatoires de 46,1% du PIB.

Le Haut conseil des finances publiques (HCFP) a jugé "plausible le scénario macroéconomique" d'une croissance de 0,9% du PIB et d'un déficit public de 3,6% en 2014, sur lequel le gouvernement a établi son projet de budget adopté ce mercredi 25 septembre en Conseil des ministres.

Le HCFP, présidé par le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a cependant relevé des "éléments de fragilité, notamment sur le scénario emploi".

De son côté, François hollande a "souligné que le budget faisait la part belle aux priorités que nous nous étions fixées : l'éducation, la sécurité, la préparation de l'avenir", selon la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Il a "également souligné qu'en termes de recettes, nous respections notre engagement d'avoir des prélèvements obligatoires quasi stabilisés pour 2014 en attendant la stabilisation totale pour 2015", a-t-elle ajouté.

46,1% de prélèvements obligatoires

Il n'empêche, le taux de prélèvements obligatoires (PO) devrait atteindre l'an prochain un record à 46,1% du produit intérieur brut, soit moins que les 46,3% prévus dans le programme de stabilité transmis au printemps à Bruxelles, mais en nette hausse par rapport aux 45% de 2012. 

Le gouvernement a en revanche revu à la hausse sa prévision de dette publique pour 2014, estimant qu'elle atteindra un niveau record de 95,1% du produit intérieur brut, contre 93,4% cette année, selon le projet de loi de finances présenté mercredi.

L'exécutif tablait jusqu'à présent sur un taux d'endettement de 94,3% l'année prochaine. Le reflux doit commencer à intervenir à partir de 2015. 

P.C avec AFP