BFM Business

La majorité planche sur une CSG réduite pour davantage de retraités

La rapporteure générale du budget à l'Assemblée, Valérie Rabault, va proposer un amendement visant à relever le seuil à partir duquel un retraité peut bénéficier d'un taux réduit de CSG.

Certains retraités vont-ils profiter d'une baisse de la CSG? C'est en tout cas la volonté de la rapporteure générale du budget à l'Assemblée nationale, Valérie Rabault. Dans une interview publiée ce mardi dans Les Echos, la député socialiste a indiqué préparer un amendement au projet de loi de finances 2017 visant à relever le seuil à partir duquel un retraité peut bénéficier d'un taux réduit de CSG. Ce projet de loi sera débattu fin septembre par les députés.

Rien n'est arbitré donc, mais cette piste s'inscrit dans la volonté du gouvernement de baisser les impôts l'an prochain. François Hollande avait en effet annoncé que si la croissance le permettait, il ferait un dernier geste pour les classes moyennes. Cela pourrait également se traduire par une baisse ciblée de l'impôt sur le revenu ou une révision de la taxe d'habitation. 

Une croissance de 1,7% requise

Pour rappel, les ménages ont connu une hausse de la fiscalité quasi non-stop de 2008, après la chute de Lehman Brother, jusqu'en 2014. Depuis deux ans, le gouvernement a engagé un mouvement inverse de baisses d'impôts ciblées. Fin 2016, ce seront 5 milliards de baisses d'impôts qui auront été consentis, et ce au profit de 12 millions de contribuables.

Comment ce mouvement va-t-il se traduire en 2017? Avec sa proposition, Valérie Rabault relance le débat autour de la CSG. À priori il y a peu de chances que cela aboutisse. D'abord parce que Jean-Marc Ayrault avait tenté l'année dernière d'y toucher, sans succès. Ensuite parce que François Hollande a averti que si nouveau geste fiscal il y a, ce ne serait qu'à condition que la croissance atteigne 1,7% l'an prochain. Or cela est aujourd'hui loin d'être acquis.

Mathieu Jolivet, édité par Ma. G.