BFM Business

La Cour des comptes réclame des baisses de dépenses

Le Premier président de la Cour des comptes rappelle à l'Etat la nécessité de maîtriser les dépenses

Le Premier président de la Cour des comptes rappelle à l'Etat la nécessité de maîtriser les dépenses - -

Lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour des comptes, jeudi 10 janvier, son Premier président, Didier Migaud, a appelé à faire porter les efforts sur la dépense publique en 2013.

"Dans le redressement à conduire, une priorité claire doit être donnée au levier dépenses par rapport au levier recettes", a déclaré Didier Migaud lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour des comptes, en présence de Jean-Marc Ayrault et plusieurs membres de son gouvernement.

L'actuel Premier président de la Cour des comptes, ancien président PS de la commission des finances de l'Assemblée nationale, a estimé que "aujourd'hui compte tenu des mesures déjà prises depuis trois ans à ce que l'effort de redressement qui reste encore à faire soit assuré par une baisse du poids des dépenses publiques".

Tous les acteurs de la dépense concernés

Selon Didier Migaud, la France doit "soumettre les politiques publiques à des évaluations plus systématiques et plus régulières". C'est le cas de la procédure de "modernisation de l'action publique (MAP), mise en place en décembre par le gouvernement Ayrault afin de trouver des économies supplémentaires. Mardi 8 janvier, François Hollande avait, lui, réaffirmé que la réduction des dépenses publiques était désormais l'un des objectifs de sa politique.

Par ailleurs, le Premier président de la Cour des comptes a réclamé que "tous les acteurs de la dépense publique", en particulier opérateurs de l'Etat, sécurité sociale et collectivités locales, soient concernés par ces économies.

BFM Business & AFP