BFM Business

La Cour des comptes n'est pas dépensière, qu'on se le dise!

Le Premier président de la Cour des comptes n'embauche pas en 2013

Le Premier président de la Cour des comptes n'embauche pas en 2013 - -

Selon les documents budgétaires de Bercy, la Cour aurait obtenu -en pleine rigueur- la création de 18 postes en 2013. En fait, les nouveaux venus remplaceraient des magistrats partis dans les cabinets ministériels.

Non, Didier Migaud, le Premier président de la Cour des comptes n'a pas obtenu 18 postes supplémentaires en 2013 quand les administrations sont mises à la diète par le gouvernement. L'image de la Cour en aurait été écornée...

Pourtant, le projet de loi de finances pour 2013 présenté le 28 septembre dernier évoque bien la création de 18 postes pour les juridictions financières. "Cette présentation peut prêter à confusion", reconnaît-on à la Cour, qui dénonce au fil de ses rapports les dépenses de personnels des collectivités publiques.

"Depuis 2008, le nombre d'emplois autorisés n'a pas varié alors que les missions assignées à la Juridiction financière se sont significativement accrues. Outre la certification des comptes de l'Etat et de la sécurité sociale, elle se voit chargée d'une mission d'évaluation des politiques publiques".

Qu'en est-il donc de ces 18 emplois litigieux? Ils correspondent bien à des embauches, mais destinées à remplacer les magistrats de la Cour partis dans les cabinets ministériels en mai dernier, ainsi que les conseillers de chambres régionales ayant rejoint d'autres administrations. Toutes ces mises à dispositions sont remboursées, précise la Cour qui peut ainsi payer les remplaçants. CQFD.

Patrick Coquidé